Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 23 août 2019

Ils implorent le suspect à se rendre

Implorer quelqu'un à + infinitif; implorer quelqu'un de + infinitif; grammaire; syntaxe; préposition.

  • « Les policiers continuent à implorer le suspect à se rendre », a tweeté [...] un porte-parole de la police, trois heures et demie après son premier message faisant état d’une fusillade.
    (AFP dans le site de La Presse, le 14 août 2019 à 18 h 11; texte mis à jour à 20 h 52. Le passage entre guillemets est traduit de l'anglais.)

On implore quelqu'un de faire quelque chose :

Elle implorait son amie de l'aider. (Multidictionnaire.)

Je vous implore de me pardonner. (Petit Robert.)

J'implorais Goncourt de soutenir ma propagande. (Blanche, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Il fallait écrire :

« Les policiers continuent à implorer le suspect de se rendre », a tweeté [...] un porte-parole de la police, trois heures et demie après son premier message faisant état d’une fusillade.

Line Gingras
Québec

« Six policiers blessés lors d’une fusillade à Philadelphie » : https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201908/14/01-5237393-six-policiers-blesses-lors-dune-fusillade-a-philadelphie.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 21 août 2019

L'homme dont il qualifie de « violent »

Dont ou que; grammaire; syntaxe.

  • L’attaque résulterait de la grande colère de l’homme, dont le père de la victime qualifie de « violent ».
    (Judith Desmeules, dans Le Soleil du 11 août 2019; texte mis à jour à 23 h 49.)

On qualifie quelqu'un, et non pas de quelqu'un, de « violent », de « menteur », de « généreux », etc. Le verbe qualifier appelle donc un complément d'objet direct (le père de famille qualifie l'homme de « violent »); ce complément ne peut pas être représenté par dont, qui correspondrait à de l'homme, mais par le pronom relatif que. Il fallait écrire :

L’attaque résulterait de la grande colère de l’homme, que le père de la victime qualifie de « violent ».

Line Gingras
Québec

« Accusé de tentative de meurtre après avoir mis le feu à son ex-femme » : https://www.lesoleil.com/actualite/justice-et-faits-divers/accuse-de-tentative-de-meurtre-apres-avoir-mis-le-feu-a-son-ex-femme-035779c2c5ed5d57aa6bd28edf2b29c3?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui+le+12+ao%C3%BBt+2019

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 20 août 2019

Questionner à savoir

Questionner à savoir; usage.

  • Plusieurs personnes ont questionné l’auteur à savoir pourquoi des phénomènes positifs comme l’authenticité et le retour aux traditions devraient nous inquiéter.
    (Ralph Elawani, dans Le Devoir du 10 août 2019.)

Il vaudrait mieux écrire simplement :

Plusieurs personnes ont demandé à l’auteur pourquoi des phénomènes positifs comme l’authenticité et le retour aux traditions devraient nous inquiéter.

On trouvera des précisions intéressantes dans la Banque de dépannage linguistique.

Line Gingras
Québec

« Les reliques de l’"authentoc" » : https://www.ledevoir.com/societe/560309/societe-les-reliques-de-l-authentoc?utm_source=infolettre-2019-08-10&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 19 août 2019

Et cette fois en Norvège

Sujet implicite de l'infinitif; grammaire; syntaxe.

  • Selon la police, l'homme a agi seul et était connu de ses services, sans pour autant le décrire comme quelqu'un avec un « passé criminel ».
    (AFP dans le site de La Presse, le 10 août 2019; texte mis à jour à 20 h 2.)

Étant donné la construction de la phrase, le sujet implicite de l'infinitif ne peut être que l'homme, également sujet des verbes des propositions principales; ce n'est cependant pas l'homme qui fait l'action de décrire, mais la police. Je proposerais :

Selon la police, l'homme a agi seul et était connu de ses services, sans avoir pour autant un « passé criminel ».

Line Gingras
Québec

« Fusillade dans une mosquée en Norvège : une parente du suspect retrouvée morte » : https://www.lapresse.ca/international/europe/201908/10/01-5236957-fusillade-dans-une-mosquee-en-norvege-une-parente-du-suspect-retrouvee-morte.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 15 août 2019

Un événement récurent

Récurent, récurrent; orthographe.

  • Il deviendra assurément un événement récurent, qui s’étendra sur plusieurs jours l’an prochain.
    (Judith Desmeules, dans Le Soleil du 6 août 2019.)

On écrit récurrent (aucun lien de parenté avec le verbe récurer) :

Il deviendra assurément un événement récurrent, qui s’étendra sur plusieurs jours l’an prochain.

Ce mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Île d’Orléans : un nouveau festival mettant la chaloupe en vedette » : https://www.lesoleil.com/actualite/ile-dorleans-un-nouveau-festival-mettant-la-chaloupe-en-vedette-042565b780b6f93379695bea8bac8b17

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 14 août 2019

Au deuxième rang

  • Le duo de zodiacs parti du quai de Mingan arrive à proximité d’un groupe de quatre rorquals communs, qui occupe le deuxième rang des plus gros animaux vivant sur Terre, aussi un cétacé très souvent observé dans cette portion du golfe du Saint-Laurent située au nord de l’île d’Anticosti.
    (Alexandre Shields, dans Le Devoir du 6 août 2019.)

Ce n'est pas le groupe (ni les quatre individus dont il est composé) qui occupe le deuxième rang, mais l'espèce dans son ensemble. Je suggérerais :

Le duo de zodiacs parti du quai de Mingan arrive à proximité d’un groupe de quatre spécimens de rorqual commun; le cétacé, qui occupe le deuxième rang des plus gros animaux vivant sur Terre, est très souvent observé dans cette portion du golfe du Saint-Laurent située au nord de l’île d’Anticosti.

Line Gingras
Québec

« Le drone à la rescousse des baleines » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/560115/le-drone-a-la-rescousse-des-baleines?utm_source=infolettre-&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 12 août 2019

Le fanatisme commis au nom de...

  • [...] hors des États-Unis, les pays démocratiques ne permettent pas à leurs concitoyens de s'acheter facilement des AR-15 ou d'autres types d'armes du genre.
    (Patrick Lagacé, dans La Presse du 5 août 2019; texte mis à jour à 11 h 3.)

[...] hors des États-Unis, les pays démocratiques ne permettent pas à leurs concitoyens de s'acheter facilement des AR-15 ou d'autres types d'armes du genre.

  • Après 20 ans à se soucier du fanatisme meurtrier commis au nom de l'islam, une autre folie gronde.

Le fanatisme, « zèle excessif pour une religion, un parti, une cause » (Multidictionnaire), peut amener à commettre un attentat, un meurtre, un crime, mais en soi ce n'est pas un acte; on ne saurait donc le commettre. Je suggérerais :

Après 20 ans à se soucier du fanatisme meurtrier se réclamant de l'islam, une autre folie gronde.

Line Gingras
Québec

« Les paranos de la race blanche » : https://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/201908/04/01-5236251-les-paranos-de-la-race-blanche.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 9 août 2019

Sensibiliser quelqu'un à faire quelque chose

Sensibiliser quelqu'un à faire quelque chose; sensibiliser à + infinitif; sensibiliser, inciter.

  • Si elle a voulu faire une sortie publique, c’est pour sensibiliser les propriétaires de chien à attacher leur animal pour éviter des événements malheureux.
    (Mélanie Côté, dans Le Quotidien du 1er août 2019; texte mis à jour le 31 juillet à 20 h 56.)

On incite quelqu'un à faire quelque chose, mais on le sensibilise à quelque chose, c'est-à-dire qu'on le rend sensible, réceptif, attentif à quelque chose (Trésor de la langue française informatisé), qu'on lui en fait prendre conscience (Multidictionnaire), qu'on l'y fait réagir (Robert). Le complément d'objet indirect de sensibiliser n'est donc pas un verbe, mais un nom ou un pronom :

La directrice a sensibilisé les enseignants à ce problème. (Multidictionnaire.)

Sensibiliser les enfants à l'écocitoyenneté. (Grand Robert, « écocitoyenneté ».)

Organisation d'activités collectives (chants, danses...) destinées à sensibiliser les masses à l'idéologie et à la politique du gouvernement, d'un parti national. (Grand Robert, « animation ».)

Je ne suis pas « sensibilisé » à cet événement. (Valéry dans le Petit Robert, à l'article « sensibiliser ».)

[...] il se sensibilise peu à peu aux formes nouvelles. (L'Express dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « sensibiliser ».)

La journaliste aurait pu écrire, par exemple :

Si elle a voulu faire une sortie publique, c’est pour sensibiliser les propriétaires de chien à la nécessité d'attacher leur animal pour éviter des événements malheureux.

Si elle a voulu faire une sortie publique, c’est pour inciter les propriétaires de chien à attacher leur animal pour éviter des événements malheureux.

Line Gingras
Québec

« Un husky sans laisse blesse un petit chien à Jonquière » : https://www.lequotidien.com/actualites/un-husky-sans-laisse-blesse-un-petit-chien-a-jonquiere-96bd8181271f00df19addae2a92f3539

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 7 août 2019

Donald Trump et la gâchette

  • « La maladie mentale et la haine ont appuyé sur la gâchette, non les armes à feu », a-t-il dit, avant de pointer du doigt Internet et les jeux vidéo [...]
    (Annabelle Caillou citant Donald Trump, dans Le Devoir du 6 août 2019. Le président a effectivement déclaré : « Mental illness and hatred pulled the trigger, not the gun. »)

Il a bien raison, M. Trump : une arme à feu ne peut pas appuyer sur la gâchette.

Comment traduire dans un cas semblable? Faut-il conserver l'image absurde ou reformuler? Je laisse la réponse à votre appréciation...

Mais je ne blâme pas la journaliste.

Line Gingras
Québec

« Donald Trump rageur et rassembleur » : https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/560124/donald-trump-denonce?utm_source=infolettre-2019-08-06&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:42 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 août 2019

Il se pratiquera à...

Pratiquer, se pratiquer; anglicisme.

  • Il se pratiquera à aller chercher le disque dans le coin, à faire des passes sur la palette, à bloquer des lancers.
    (Marc Allard, dans Le Soleil du 27 juillet 2019; texte mis à jour le 26 juillet à 19 h 56.)

Je lis dans la Banque de dépannage linguistique : « Au sens de "s’exercer à une activité", pratiquer est un emprunt à l’anglais (to practice) fréquemment employé au Québec, le plus souvent à la forme pronominale. On le remplacera par des verbes comme s’entraîner, s’exercer, répéter, travailler, réviser, etc., selon le cas. »

On aurait pu écrire :

Il s'exercera à aller chercher le disque dans le coin, à faire des passes sur la palette, à bloquer des lancers.

Line Gingras
Québec

« Relaxe, champion! » : https://www.lesoleil.com/le-mag/relaxe-champion--d31e23786aeca83d01668b128af15ef2

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]