Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

12-07-2020

Être sensibilisé sur la question des familles à problème

À problème ou à problèmes; sensibilisé sur ou sensibilisé à; orthographe; grammaire; syntaxe.

  • Il faudrait bien aussi que le groupe d’action de M. Legault applique les recommandations de la Commission Viens et s’intéresse aux approches pédagogiques tout droit issues de la colonisation imposée de Québec aux Premières Nations et aux Inuits.
    (Émilie Nicolas, dans Le Devoir du 18 juin 2020.)

Ce n'est pas la colonisation qui est imposée de Québec aux Premières Nations et aux Inuits, mais les approches pédagogiques qui en sont issues :

Il faudrait bien aussi que le groupe d’action de M. Legault applique les recommandations de la Commission Viens et s’intéresse aux approches pédagogiques tout droit issues de la colonisation imposées de Québec aux Premières Nations et aux Inuits.

Il faudrait bien aussi que le groupe d’action de M. Legault applique les recommandations de la Commission Viens et s’intéresse aux approches pédagogiques, tout droit issues de la colonisation, imposées de Québec aux Premières Nations et aux Inuits.


  • A-t-on conscience de la manière avec lesquels ces recours abusifs au 911 contribuent directement à la surcriminalisation des adolescents issus des quartiers défavorisés?

A-t-on conscience de la manière avec laquelle ces recours abusifs au 911 contribuent directement à la surcriminalisation des adolescents issus des quartiers défavorisés?


  • La Commission Laurent a été très claire sur le sursignalement des enfants noirs dans les services de protection de la jeunesse, qui ne se traduisent pourtant pas par une plus grande proportion de familles véritablement à problème.

Deux observations :

1. C'est le sursignalement qui ne se traduit pas...

2. D'après ce que je peux voir dans les dictionnaires généraux, la locution à problèmes prend toujours la marque du pluriel :

Des familles à problèmes. (Petit Robert.)

Enfants à problèmes. (Grand Robert.)

[...] à Paris, deux psychologues reçoivent les conjoints « à problèmes ». (Le Point, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Il fallait écrire :

La Commission Laurent a été très claire sur le sursignalement des enfants noirs dans les services de protection de la jeunesse, qui ne se traduit pourtant pas par une plus grande proportion de familles véritablement à problèmes.


  • J’ai toutefois confiance en une grande partie de la population, attachée à l’équité, de plus en plus sensibilisée sur les enjeux de racisme [...]

D'après ce que je vois dans le Robert, on est sensibilisé à quelque chose :

L'opinion publique est aujourd'hui sensibilisée à ce problème. (Petit Robert.)

Se trouver sensibilisé à certains événements, à certains propos. (Grand Robert.)

Je conseillerais d'écrire :

J’ai toutefois confiance en une grande partie de la population, attachée à l’équité, de plus en plus sensibilisée aux enjeux du racisme [...]

Line Gingras
Québec

« Cette fameuse égalité des chances » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/580993/cette-fameuse-egalite-des-chances?utm_source=infolettre-2020-06-18&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

11-07-2020

Le décrochage, corollaire de la réussite?

Corollaire; contresens; usage.

  • L’obsession du ministère de l’Éducation doit demeurer la réussite des jeunes et son corollaire teinté de désolation, le décrochage.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 17 juin 2020.)

Je lis dans le Petit Robert et dans le Trésor de la langue française informatisé qu'un corollaire est une conséquence, une suite naturelle. Comment donc le décrochage, ou abandon scolaire, serait-il le corollaire de la réussite?

L'éditorialiste aurait mieux fait d'écrire :

L’obsession du ministère de l’Éducation doit demeurer la réussite des jeunes et son contraire teinté de désolation, le décrochage.

Line Gingras
Québec

« Et la réussite scolaire? » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/580935/education-et-la-reussite-scolaire?utm_source=infolettre-2020-06-17&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

10-07-2020

Ce pays, notre pays

  • Aux États-Unis, on interpelle, on arrête, on bat, on incarcère et, finalement, on tue les Noirs de façon éhontée [...] On peut en dire autant des Autochtones dans ce pays. Au cours des trois derniers mois, huit Autochtones ont été tués par la police canadienne. Ce n’est pas un simple hasard.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 17 juin 2020.)

Grammaticalement, ce pays ne peut désigner que les États-Unis dans le passage ci-dessus. Le contexte impose cependant une autre interprétation : ce pays, c'est en fait le Canada; la chroniqueuse prête au démonstratif une valeur de possessif, qu'il possède souvent en anglais.

Il faudrait lire :

Aux États-Unis, on interpelle, on arrête, on bat, on incarcère et, finalement, on tue les Noirs de façon éhontée [...] On peut en dire autant des Autochtones dans notre pays. Au cours des trois derniers mois, huit Autochtones ont été tués par la police canadienne. Ce n’est pas un simple hasard.

J'ai déjà abordé la question ici.

Line Gingras
Québec

« La théorie de la pomme pourrie » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/580917/la-theorie-de-la-pomme-pourrie?utm_source=infolettre-2020-06-17&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-07-2020

L'embauche d'Autochtones et des personnes issues de minorités

  • Sans doute se souvient-il de la tentative du gouvernement Couillard de tenir une commission d’enquête sur le racisme systémique, mais qui avait dû se raviser pour ne tenir qu’un forum, dont les conclusions avaient complètement évacué l’enjeu de la discrimination.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 16 juin 2020.)

Ce n'est pas la tentative qui avait dû se raviser, mais le gouvernement Couillard. Une reformulation s'impose :

Sans doute se souvient-il que le gouvernement Couillard avait tenté de mettre sur pied une commission d’enquête sur le racisme systémique, mais qu'il avait dû se raviser pour ne tenir qu’un forum, dont les conclusions avaient complètement évacué l’enjeu de la discrimination.

  • Depuis dix ans, aucune des cibles portant sur l’embauche d’Autochtones et des personnes issues de minorités n’a été atteinte.

Les deux compléments du nom doivent être soit précédés, soit non précédés de l'article défini contracté des :

Depuis dix ans, aucune des cibles portant sur l’embauche des Autochtones et des personnes issues de minorités n’a été atteinte.

Depuis dix ans, aucune des cibles portant sur l’embauche d’Autochtones et de personnes issues de minorités n’a été atteinte.

Line Gingras
Québec

« Un projet national » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/580870/discrimination-un-projet-national?utm_source=infolettre-2020-06-16&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

07-07-2020

Le milieu syndical

  • Le milieu syndical, par ailleurs, exclura durant plusieurs décennies, et très formellement, ces travailleurs noirs de leurs rangs.
    (Émilie Nicolas, dans Le Devoir du 11 juin 2020.)

Le milieu syndical, par ailleurs, exclura durant plusieurs décennies, et très formellement, ces travailleurs noirs de ses rangs.

Line Gingras
Québec

« Les confédérés » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/580561/les-confederes?&utm_medium=email&utm_source=7265&utm_campaign=Courrier+des+id%c3%a9es+-+13+juin

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]

06-07-2020

Les employés Afro-Américains

Majuscule ou minuscule aux noms de peuples; orthographe.

  • Face à la COVID-19, les employés Afro-Américains sont aussi omniprésents dans le réseau de la santé, et ont donc été davantage exposés à la contagion.
    (Agnès Gruda dans le site de La Presse, le 12 juin 2020.)

Employés comme adjectifs, les noms de peuples prennent la minuscule. On écrit les Afro-Américains, mais la littérature afro-américaine :

Face à la COVID-19, les employés afro-américains sont aussi omniprésents dans le réseau de la santé, et ont donc été davantage exposés à la contagion.

Voir le Robert.

Line Gingras
Québec

« Une épidémie d’inégalité » : https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2020-06-12/une-epidemie-d-inegalite

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

05-07-2020

Ils ont continué à faire quoi?

  • Un passage financier difficile et précaire enregistré par le Rideau Vert en 2009 a conduit à la situation actuelle. Cette crise financière majeure avait entrainé la décision du Conseil des Arts du Canada (CAC) à ramener son aide financière à zéro alors que d’autres organismes publics ont continué à le faire.
    (André Duchesne dans le site de La Presse, le 8 juin 2020.)

Quatre observations :

1. La graphie entrai, sans accent circonflexe sur le i, est autorisée par les rectifications de l'orthographe.

2. On prend la décision de faire quelque chose, et non pas à faire quelque chose.

3. Il est question du Conseil des arts du Canada, avec une minuscule à arts. Voir le site de l'organisme.

4. D'autres organismes ont continué à faire quoi? Certainement pas à ramener leur aide financière à zéro. Faire devrait se substituer à un autre verbe exprimé, mais ce n'est pas le cas ici; le journaliste voulait dire que d'autres organismes ont continué à soutenir le Rideau Vert.

Il faudrait lire :

Cette crise financière majeure avait entrainé la décision du Conseil des arts du Canada (CAC) de ramener son aide financière à zéro, alors que d’autres organismes publics ont continué leur soutien.


  • Depuis, indique-t-on, la situation s’est nettement améliorée. Mais le théâtre a perdu son statut d’institution, alors qu’il existe depuis plus de 70 ans, aux yeux de la CAC.

Deux observations :

1. L'acronyme CAC représente le Conseil des arts du Canada; il faut donc le faire précéder d'un article masculin.

2. La phrase serait plus claire, à la première lecture, si le syntagme aux yeux du CAC était rapproché du verbe dont il est le complément.

On aurait pu écrire :

Depuis, indique-t-on, la situation s’est nettement améliorée. Mais le théâtre a perdu son statut d’institution aux yeux du CAC, alors qu’il existe depuis plus de 70 ans.


  • La lettre est appuyée par plusieurs artistes et artisans du milieu culturel, dont France Castel, Noémie Godin-Vigneau, Rémy Girard, Anne Dorval, François Létourneau, Lorraine Pintal, Alain Zouvi, Yves Jacques et Sophie Faucher, pour ne nommer que quelques noms.

Plusieurs artistes et artisans? La lettre de madame Filiatrault a reçu l'appui, en fait, de « plus de 200 signataires », dont les noms figurent d'ailleurs au bas du document. L'indéfini plusieurs n'exprimant pas un nombre très élevé, il y aurait eu avantage, me semble-t-il, à être plus précis :

La lettre est appuyée par plus de 200 artistes et artisans du milieu culturel, dont France Castel, Noémie Godin-Vigneau, Rémy Girard, Anne Dorval, François Létourneau, Lorraine Pintal, Alain Zouvi, Yves Jacques et Sophie Faucher.

[Lettre de Denise Filiatrault publiée dans Le Devoir : https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/580368/le-rideau-vert-s-indigne]

Line Gingras
Québec

« Décision du Conseil des Arts : Denise Filiatrault et le Rideau Vert indignés » : https://www.lapresse.ca/arts/theatre/2020-06-08/decision-du-conseil-des-arts-denise-filiatrault-et-le-rideau-vert-indignes

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

03-07-2020

Sans qu'on y voit une condamnation

Sans que + indicatif ou subjonctif; sans qu'on y voit ou sans qu'on y voie; grammaire; orthographe.

  • [...] le gouvernement ontarien a pu [...] créer une commission d’enquête sur le racisme sans que personne s’y oppose ou y voit une condamnation collective [...]
    (Michel David, dans Le Devoir du 4 juin 2020.)

Comme le font observer le Multidictionnaire et le Hanse-Blampain, la locution conjonctive sans que se construit avec le subjonctif :

Leur mère est morte sans qu'ils puissent la revoir.

Par ailleurs, le verbe voir prend un e, et non pas un t, à la troisième personne du singulier du présent du subjonctif. Il fallait écrire :

[...] le gouvernement ontarien a pu [...] créer une commission d’enquête sur le racisme sans que personne s’y oppose ou y voie une condamnation collective [...]

Line Gingras
Québec

« La peur des mots » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/580145/la-peur-des-mots?utm_source=infolettre-2020-06-04&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

02-07-2020

Rien ne l'empêchait à suivre l'exemple

Empêcher à faire quelque chose, empêcher de faire quelque chose; empêcher à + infinitif, empêcher de + infinitif; grammaire; syntaxe; prépositions.

  • Rien n’empêchait Québec à suivre l’exemple.
    (Agnès Gruda dans le site de La Presse, le 3 juin 2020.)

Le Multidictionnaire, le Hanse-Blampain, le Petit Robert, le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé admettent la construction empêcher de + infinitif :

Ils n'ont pu s'empêcher d'éclater de rire. (Multidictionnaire.)

Je l'empêcherai bien de vous nuire. (Hanse-Blampain.)

Le bruit m'empêche de travailler. (Petit Robert.)

Presse-papiers qui empêche les feuilles de s'envoler. (Grand Robert.)

La passion empêche de voir la réalité. (Grand Robert.)

Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m'empêchera d'être heureuse... (Anouilh, dans le Trésor.)

Je ne trouve cependant rien, dans ces ouvrages, qui autorise l'emploi de la préposition à. Il fallait écrire :

Rien n’empêchait Québec de suivre l’exemple.

Merci à Guillaume Bard pour le signalement.

Line Gingras
Québec

« Non, "ça" n'a pas été bien géré » : https://plus.lapresse.ca/screens/fcbb8180-2613-4e35-bcfc-f340b454b4e8__7C___0.html

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

01-07-2020

Ils étaient fins prêts

Fins prêts ou fin prêts; fin, adjectif ou adverbe; grammaire; orthographe.

  • Chez Ocalm, avenue Cartier, la propriétaire Ève Koszowski et son adjoint Florian Van Wambeke étaient fins prêts pour recevoir les premiers clients, dès 7 h.
    (Normand Provencher dans le site du Soleil, le 1er juin 2020.)

Employé au sens de complètement, tout à fait, fin est adverbe et invariable :

Elle est fin prête. (Petit Robert.)

Il fallait écrire :

Chez Ocalm, avenue Cartier, la propriétaire Ève Koszowski et son adjoint Florian Van Wambeke étaient fin prêts pour recevoir les premiers clients, dès 7 h.

Line Gingras
Québec

« Le grand déconfinement capillaire » : https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/le-grand-deconfinement-capillaire-photos-128b5c8ffd4599c68dbce71e36a16ffc?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui%3A+le+grand+d%C3%A9confinement+capillaire

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]