Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

03-06-2020

Le déconfinement est éminent

Éminent, imminent; paronymes.
Octroyer une amende.

  • Il faut donc considérer que les statistiques sur la transmission communautaire sous-estiment la réalité, alors qu’on nous dit à Québec [...] que le déconfinement est éminent. Ça va bien aller, paraît-il.
    (Émilie Nicolas, dans Le Devoir du 30 avril 2020.)

Avec un sourire en coin, on pourrait écrire :

Tout le village, amassé devant la gare, attendait l'arrivée imminente de l'éminent personnage.

Tous ces scientifiques éminents qui avaient annoncé une catastrophe imminente se sont éminemment trompés.

Il faudrait lire :

Il faut donc considérer que les statistiques sur la transmission communautaire sous-estiment la réalité, alors qu’on nous dit à Québec [...] que le déconfinement est imminent. Ça va bien aller, paraît-il.


  • [...] les amendes octroyées durant la période de confinement.

Octroyer, nous dit le Robert, c'est « accorder à titre de faveur, de grâce ». On inflige, on impose une amende.

Line Gingras
Québec

« Consulter pour ne pas agir » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/577963/consulter-pour-ne-pas-agir?utm_source=infolettre-2020-04-30&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

02-06-2020

Il y a nulle part où aller

Nulle part et la négation ne; grammaire.

  • Il y a ceux qui partent, mais la plupart restent là, pour la simple raison qu’il y a nulle part où aller.
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 30 avril 2020.)

Nulle part s'emploie avec la négation ne (sans pas) :

On y est tous allés comme un seul homme, dans ces voies de garage, ces sections surchargées qui ne menaient nulle part. (O. Adam dans le Petit Robert, à l'article « garage ».)

Je te crois que j'avais tout mon temps. Je n'avais nulle part où aller. (M. Desplechin dans le Petit Robert, à l'article « croire ».)

Il fallait écrire :

Il y a ceux qui partent, mais la plupart restent là, pour la simple raison qu’il n'y a nulle part où aller.

Line Gingras
Québec

« Pris au piège » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/577973/travailleurs-migrants-pris-au-piege?utm_source=infolettre-2020-04-30&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

01-06-2020

L'enseignante cachée

  • Le sourire de l’enseignante est cachée par un masque qu’elle s’est fabriqué.
    (Isabelle Mathieu dans le site du Soleil, le 30 avril 2020.)

Ce n'est pas l'enseignante qui est cachée, mais son sourire :

Le sourire de l’enseignante est caché par un masque qu’elle s’est fabriqué.

Line Gingras
Québec

« Réouverture des écoles : une journée type au primaire dans l’après-confinement » : https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/reouverture-des-ecoles-une-journee-type-au-primaire-dans-lapres-confinement-faaae0f2a4f051c56170f92b6ebd8e7e?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui%3A+une+journ%C3%A9e+d%27%C3%A9cole+dans+l%27apr%C3%A8s-confinement

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

31-05-2020

La passation au prochain niveau scolaire, il n'en est pas questions

Passage ou passation. Il n'en est pas questions ou il n'en est pas question.

  • Le ministère souhaite que les enseignants misent sur « la consolidation des acquis » et « l’apprentissage des savoirs essentiels en vue de la passation au prochain niveau scolaire ». Quant aux élèves qui resteront à la maison, « un plan de travail et des activités leur seront envoyés chaque semaine », écrit l’attaché de presse, sans préciser qui procédera à ces envois.
    (Marie-Michèle Sioui, dans Le Devoir du 29 avril 2020. La journaliste cite Francis Bouchard, attaché de presse du ministre de l'Éducation du Québec.)

Passation, d'après le Petit Robert, désigne le fait ou l'action de passer un test, autrement dit de le subir. Le « fait de passer d'un degré à un autre », c'est plutôt le passage. Un élève subit ainsi un examen de passage « pour tenter de passer dans la classe supérieure ». On parle d'ailleurs couramment, au Québec, du passage du primaire au secondaire, comme l'indiquent les résultats d'une recherche Google.

La journaliste aurait pu apporter la correction en faisant de la fin de la phrase une citation indirecte, par le déplacement du guillemet fermant :

Le ministère souhaite que les enseignants misent sur « la consolidation des acquis » et « l’apprentissage des savoirs essentiels » en vue du passage au prochain niveau scolaire.


  • Il n’est par ailleurs « pas questions d’arrêter de payer » les enseignants « qui ne pourront pas se présenter à l’école [...] ».

Question est toujours au singulier dans pas question, il n'est pas question de, il n'en est pas question. Cette fois encore, on aurait pu corriger la citation fautive en ayant recours au style indirect; il suffisait de supprimer les guillemets :

Il n’est par ailleurs pas question d’arrêter de payer les enseignants « qui ne pourront pas se présenter à l’école [...] ».

Line Gingras
Québec

« Un retour à l'école, plusieurs questions » : https://www.ledevoir.com/societe/education/577897/q-un-retour-a-l-ecole-plusieurs-questions?utm_source=infolettre-2020-04-29&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

30-05-2020

L'irruption du problème

  • L’irruption du problème dans les CHSLD n’explique pas à lui seul la mise en sourdine relative d’Horacio Arruda.
    (Guillaume Bourgault-Côté, dans Le Devoir du 29 avril 2020.)

L’irruption du problème dans les CHSLD n’explique pas à elle seule la mise en sourdine relative d’Horacio Arruda.

Line Gingras
Québec

« L’effacement d'Horacio Arruda » : https://www.ledevoir.com/societe/577903/l-effacement?utm_source=infolettre-2020-04-29&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

29-05-2020

On a mis la barre haute

Mettre la barre haute, mettre la barre haut; placer la barre haute, placer la barre haut; haut, adjectif ou adverbe; haut, variable ou invariable; grammaire; orthographe.

  • En Colombie-Britannique, on a mis la barre beaucoup plus haute.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 29 avril 2020.)

Mettre ou placer la barre plus haut ou moins haut, c'est augmenter ou diminuer les exigences ou les difficultés, selon le Petit Robert :

En vieillissant, on n'est pas plus heureux, non, mais on place la barre moins haut. (Beigbeder, « barre ».)

Il fallait écrire :

En Colombie-Britannique, on a mis la barre beaucoup plus haut.

Haut est ici adverbe, et donc invariable.


  • Des provinces ne rapportent plus de nouvelles infections depuis quelques jours. C’est le cas du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador. À l’Île-du-Prince-Édouard, on en a déclaré un seul en 12 jours.

Des provinces ne rapportent plus de nouvelles infections depuis quelques jours. C’est le cas du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador. À l’Île-du-Prince-Édouard, on en a déclaré une seule en 12 jours.

Line Gingras
Québec

« Le choix du moment » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/577899/le-choix-du-moment?utm_source=infolettre-2020-04-29&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

28-05-2020

Il est question de docteure Tam

Dre Tam ou la Dre Tam; docteure Tam ou la docteure Tam; Dr Gagnon ou le Dr Gagnon; docteur Gagnon ou le docteur Gagnon; article devant docteur ou Dr.

  • Dans un courriel envoyé à ses militants, M. Sloan a laissé entendre que Dre Tam serait trop proche de l’Organisation mondiale de la santé et du régime communiste chinois.
    (Konrad Yakabuski, dans Le Devoir du 25 avril 2020.)

On dit et on écrit : J'ai vu le docteur Gagnon (ou le Dr Gagnon). Cet exemple est donné dans Le français au bureau.

Il faudrait lire :

Dans un courriel envoyé à ses militants, M. Sloan a laissé entendre que la Dre Tam serait trop proche de l’Organisation mondiale de la santé et du régime communiste chinois.

Line Gingras
Québec

« Les conservateurs et la Dre Tam » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/577687/les-conservateurs-et-la-d-sup-id-u10135769074y4-re-sup-tam?utm_source=infolettre-2020-04-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

27-05-2020

Dans une classe à part

  • [...] il semble pourtant que la situation dans les CHSLD du Québec face classe à part.
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 25 avril 2020.)

Je veux bien que l'on regarde la situation en face, mais c'est évidemment le verbe faire au présent du subjonctif qu'il faudrait ici :

[...] il semble pourtant que la situation dans les CHSLD du Québec fasse classe à part.

Line Gingras
Québec

« Peut-on comparer l’impact de la pandémie entre le Québec, l’Ontario et la Colombie-Britannique? » : https://www.ledevoir.com/societe/577696/classement-declassement-reclassement?utm_source=infolettre-2020-04-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [1] - Permalien [#]

26-05-2020

Des sommes colossales énormes

  • [...] en raison des sommes colossales énormes qu'il a dépensées [...]
    (Michel David, dans Le Devoir du 25 avril 2020.)

Des sommes colossales sont forcément énormes :

[...] en raison des sommes colossales qu'il a dépensées [...]

  • M. Legault a ouvert la porte à la nationalisation les CHSLD privés [...]

M. Legault a ouvert la porte à la nationalisation des CHSLD privés [...]

Line Gingras
Québec

« L'inévitable chicane » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/577692/l-inevitable-chicane?utm_source=infolettre-2020-04-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

25-05-2020

Se léguer contre quelqu'un

Se léguer ou se liguer; paronymes.

  • À la réouverture partielle de la Chambre des communes lundi, tout le monde s’est légué contre les conservateurs, qui souhaitaient siéger trois jours par semaine en personne, avec une députation réduite.
    (Guy Veillette dans le site du Nouvelliste, le 25 avril 2020.)

On lègue ses biens à ses héritiers, mais on se ligue contre quelqu'un :

À la réouverture partielle de la Chambre des communes, lundi, tout le monde s’est ligué contre les conservateurs, qui souhaitaient siéger trois jours par semaine en personne, avec une députation réduite.

Line Gingras
Québec

« Un chef en confinement » : https://www.lenouvelliste.ca/actualites/un-chef-en-confinement-4c6a160428c520fd998a37a6550a3f7d?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%27hui%3A+une+enqu%C3%AAte+demand%C3%A9e+au+CHSLD+Mgr+Paquin

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [2] - Permalien [#]

24-05-2020

Le suspect à la peau blanche

  • Le suspect à la peau blanche et est âgé d'environ 30 ans.
    (Légende de la photo accompagnant un article de Judith Desmeules dans le site du Soleil, le 21 avril 2020.)

En théorie, on pourrait écrire : Le suspect à la peau blanche est âgé d'environ 30 ans. Il s'agirait d'indiquer l'âge du suspect à la peau blanche. Dans la phrase à l'étude, toutefois, la conjonction et relie deux propositions qui présentent sur le même plan des caractéristiques de l'unique suspect :

Le suspect a la peau blanche et est âgé d'environ 30 ans.

Line Gingras
Québec

« Un homme recherché pour voies de fait avec lésions » : https://www.lesoleil.com/actualite/justice-et-faits-divers/un-homme-recherche-pour-voies-de-fait-avec-lesions-2215dc99fab81a2966a82d76ee1f9aa6

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

23-05-2020

Une épreuve éprouvante

  • Sur le terrain, des formes de delirium et de syndrome post-traumatique sont même observées chez les malades qui ont traversé cette épreuve extrêmement éprouvante.
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 22 avril 2020.)

Épreuve et éprouvante sont deux mots de la même famille. On aurait pu écrire, par exemple :

Sur le terrain, des formes de delirium et de syndrome post-traumatique sont même observées chez les malades qui ont traversé cette terrible épreuve.

Line Gingras
Québec

« Des patients intubés de 10 jours… jusqu’à 5 semaines » : https://www.ledevoir.com/societe/sante/577479/au-coeur-des-soins-intensifs?utm_source=infolettre-2020-04-22&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

22-05-2020

Ils pourraient le faire

  • En point de presse, François Legault a expliqué que la réouverture des écoles commencerait dans des régions « où la situation est très stable » et que les parents qui ne souhaitent pas envoyer leurs enfants en classe pourraient le faire sans être pénalisés.
    (Marie-Ève Morasse dans le site de La Presse, le 22 avril 2020.)

Il va de soi que les parents pourraient envoyer leurs enfants en classe sans être pénalisés. Ils ne sauraient non plus être pénalisés pour le simple fait de souhaiter ou de ne pas souhaiter les y envoyer.

La journaliste voulait dire :

En point de presse, François Legault a expliqué que la réouverture des écoles commencerait dans des régions « où la situation est très stable » et que les parents qui ne souhaitent pas envoyer leurs enfants en classe pourraient s'abstenir de le faire sans être pénalisés.

En point de presse, François Legault a expliqué que la réouverture des écoles commencerait dans des régions « où la situation est très stable » et que les parents qui ne souhaitent pas envoyer leurs enfants en classe pourraient les garder à la maison sans être pénalisés.

En point de presse, François Legault a expliqué que la réouverture des écoles commencerait dans des régions « où la situation est très stable » et que les parents qui souhaitent garder leurs enfants à la maison pourraient le faire sans être pénalisés.

Line Gingras
Québec

« Réouverture des écoles : des enseignants inquiets » : https://www.lapresse.ca/covid-19/202004/22/01-5270477-reouverture-des-ecoles-des-enseignants-inquiets.php?utm_source=email&utm_medium=CTA&utm_campaign=covid19_newsletter&utm_content=lien_article

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

21-05-2020

Futur du passé, futur antérieur du passé

Futur du passé; futur antérieur du passé; conditionnel présent à valeur de futur du passé; conditionnel passé à valeur de futur antérieur du passé; grammaire.

  • M. Grégoire croit que si une personne a attendu 20 minutes dans l’entrée, c’est peut-être parce qu’elle échangeait toujours avec le vendeur, qu’elle ne voulait pas virer l’argent tant qu’elle n’aurait pas la console et que le vendeur lui disait qu’il ne déposerait pas l’objet convoité, tant qu’elle n’aura pas payé.
    (Daniel Renaud dans le site de La Presse, le 22 avril 2020.)

On écrirait, avec le verbe dire au présent de l'indicatif : Il lui dit qu'il ne déposera pas [futur simple] l'objet convoité tant qu'elle n'aura pas payé [futur antérieur]. L'emploi de l'imparfait disait appelle cependant un conditionnel présent à valeur de futur du passé, déposerait, et un conditionnel passé à valeur de futur antérieur du passé, aurait payé.

Il faudrait lire :

M. Grégoire croit que si une personne a attendu 20 minutes dans l’entrée, c’est peut-être parce qu’elle échangeait toujours avec le vendeur, qu’elle ne voulait pas virer l’argent tant qu’elle n’aurait pas la console et que le vendeur lui disait qu’il ne déposerait pas l’objet convoité tant qu’elle n’aurait pas payé.

Line Gingras
Québec

« Petites annonces : attention aux fraudeurs qui profitent de la pandémie » : https://www.lapresse.ca/covid-19/202004/22/01-5270448-petites-annonces-attention-aux-fraudeurs-qui-profitent-de-la-pandemie.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

20-05-2020

Complètement, complément...

  • L’ancien ministre de la Santé et des Services sociaux sous le gouvernement de Pauline Marois estime que la province doit revoir complément le financement de ses établissements de santé.
    (Simon Roberge, dans La Tribune du 20 avril 2020.)

[...] la province doit revoir complètement le financement de ses établissements de santé.

[...] la province doit revoir de fond en comble le financement de ses établissements de santé.

Line Gingras
Québec

« Prioriser les soins à domicile » : https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/pourquoi-ne-pas-vieillir-a-la-maison-7efc748667b1bdf8ebcf11a8c6345d4eactualite/covid-19/prioriser-les-soins-a-domicile-f45be8f820362644d75a3deb8c4b8840

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [1] - Permalien [#]

19-05-2020

Tenter pour tenter

  • M. Goyet et Mme Langevin ont plutôt choisi de mettre leur voilier en cale sèche et de tenter le tout pour le tout pour tenter d’obtenir une place à bord de l’avion qui décollera de Nassau lundi après-midi.
    (Marie-Ève Martel dans La Voix de l'Est, le 20 avril 2020.)

Je suggérerais :

M. Goyet et Mme Langevin ont plutôt choisi de mettre leur voilier en cale sèche et de tenter le tout pour le tout pour tenter d’obtenir une place à bord de l’avion qui décollera de Nassau lundi après-midi.

Line Gingras
Québec

« Prisonniers de la mer en pleine pandémie » : https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/prisonniers-de-la-mer-en-pleine-pandemie-5231023ad394b4f71a2968ce7d08514c?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui%3A+carnage+en+Nouvelle-%C3%89cosse

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

18-05-2020

Pourquoi d'avoir tant tardé?

  • Pourquoi avoir ignoré tant de bonne volonté et d’avoir tant tardé à enrôler les milliers d’étudiants en médecine et en sciences infirmières?
    (Lysiane Gagnon dans le site de La Presse, le 18 avril 2020.)

Pourquoi d'avoir tant tardé? La préposition est de trop :

Pourquoi avoir ignoré tant de bonne volonté et avoir tant tardé à enrôler les milliers d’étudiants en médecine et en sciences infirmières?

Line Gingras
Québec

« Médecins spécialistes en CHSLD : le festival de la démagogie » : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202004/17/01-5269879-medecins-specialistes-en-chsld-le-festival-de-la-demagogie.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

17-05-2020

Jusqu'à alors

Jusqu'à alors ou jusqu'alors.

  • [...] atteindre des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui paraissaient jusqu’à alors illusoires.
    (François Cardinal, dans La Presse du 15 avril 2020.)

D'après le Hanse-Blampain, jusque n'est pas suivi de la préposition à devant l'adverbe de temps alors :

Jusqu'alors il ne mordait pas à l'informatique, maintenant il s'y met. (Petit Robert, à l'article « mettre ».)

[...] elle avait jusqu'alors évité les conflits ouverts. (Mauriac dans le Grand Robert, à l'article « conflit ».)

Je n'aimais point le peuple jusqu'alors, mais dès lors j'eus pitié de lui. (Gide dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « alors ».)

Il fallait écrire :

[...] atteindre des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui paraissaient jusqu'alors illusoires.

Line Gingras
Québec

« Le climat : victime de la pandémie (1) » : https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/202004/14/01-5269350-le-climat-victime-de-la-pandemie-1.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

16-05-2020

Inférieur qu'ailleurs

Inférieur que; grammaire; syntaxe.

  • Le taux de chômage y est supérieur à la moyenne canadienne en ce moment, mais ses citoyens ne paient toujours pas de taxe de vente et le fardeau fiscal y est inférieur qu’ailleurs. L’an dernier, ralentissement économique ou pas, l’Alberta aurait affiché un bon surplus si elle avait seulement appliqué le taux moyen de taxation en vigueur dans les autres provinces, qui est de cinq points inférieur à celui du Québec.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 15 avril 2020.)

On aurait pu écrire, par exemple :

[...] et le fardeau fiscal y est inférieur à ce que l'on voit ailleurs.

[...] et le fardeau fiscal y est moins lourd qu'ailleurs.


  • Cela ne se fera pas rapidement, surtout que Jason Kenney ne semble pas presser de changer de cap.

Nous n'avons pas affaire au verbe mais au participe passé adjectif (pressé), que l'on pourrait remplacer par l'adjectif impatient. Il faudrait lire :

Cela ne se fera pas rapidement, surtout que Jason Kenney ne semble pas pressé de changer de cap.

Line Gingras
Québec

« Les masques albertains » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/576994/les-masques-albertains?utm_source=infolettre-2020-04-15&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

15-05-2020

Ils en ont attendu parler

  • Ce fut donc un grand soulagement quand ils ont attendu parler de l’initiative de la compagnie immobilière Arrow, lundi matin, à trois jours de leur déménagement inévitable.
    (Valérie Marcoux dans le site du Soleil, le 14 avril 2020.)

Ce fut donc un grand soulagement quand ils ont entendu parler de l’initiative de la compagnie immobilière Arrow, lundi matin, à trois jours de leur déménagement inévitable.

  • Cette compagnie qui se spécialise dans la location domiciliaire temporaire est propriétaire de plus de 200 unités dans la grande région de Québec. Leurs activités ont été reconnues essentielles par le gouvernement.

Cette compagnie, qui se spécialise dans la location domiciliaire temporaire, est propriétaire de plus de 200 logements dans la grande région de Québec. Ses activités ont été reconnues essentielles par le gouvernement.

Line Gingras
Québec

« La compagnie immobilière Arrow offre 10 logements temporaires gratuits » : https://www.lesoleil.com/actualite/covid-19/la-compagnie-immobiliere-arrow-offre-10-logements-temporaires-gratuits-c15a407da08c714c262f665534a0fb4d?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui%3A+bou%C3%A9e+pour+les+entrepreneurs+en+d%C3%A9tresse

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]