Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

31-03-2020

Un début débutant

  • Pour les pharmaceutiques, c’est aussi le début d’une course impitoyable qui débute.
    (Boucar Diouf, dans La Presse du 7 mars 2020.)

Deux possibilités :

Pour les pharmaceutiques, c’est aussi le début d’une course impitoyable qui débute.

Pour les pharmaceutiques, c’est aussi le début d’une course impitoyable qui débute.

Line Gingras
Québec

« COVID-19 et menaces extraterrestres » : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202003/06/01-5263648-covid-19-et-menaces-extraterrestres.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

30-03-2020

Apprécier que

Apprécier que; anglicisme; calque de l'anglais. 

  • Elle n’apprécie pas que les manifestants prennent fait et cause pour les chefs héréditaires [...]
    (Hélène Buzzetti, dans Le Devoir du 5 mars 2020.)

  • [...] le ministre a dit n’avoir guère apprécié que la DPJ de l’Estrie ne l’ait pas tenu au courant de ce dossier au cours des derniers mois.
    (Isabelle Porter, dans Le Devoir du 6 mars 2020.)

Apprécier que, suivi d'une proposition complément d'objet direct, est le calque de l'anglais to appreciate that. Dans les phrases ci-dessus, on aurait pu écrire, par exemple :

Elle n’aime pas que les manifestants prennent fait et cause pour les chefs héréditaires [...]

[...] le ministre s'est dit mécontent que la DPJ de l’Estrie ne l’ait pas tenu au courant de ce dossier au cours des derniers mois.

Pour en savoir davantage sur l'emploi du verbe apprécier, je vous invite à consulter le Multidictionnaire, la Banque de dépannage linguistique ou les Clefs du français pratique (ou à vous reporter à la fiche Repères – T/R 056, que j'ai rédigée en 1985 pour le Bureau de la traduction de l'administration fédérale).

Line Gingras
Québec

« Les chefs wet’suwet’en élus se sentent exclus des négociations » : https://www.ledevoir.com/politique/canada/574214/crise-ferroviaire-les-chefs-wet-suwet-en-elus-se-sentent-exclus?utm_source=infolettre-2020-03-05&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

« La mise sous tutelle de la DPJ de l’Estrie est jugée insuffisante » : https://www.ledevoir.com/societe/574323/la-dpj-de-l-estrie-est-mise-sous-tutelle?utm_source=infolettre-2020-03-06&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

29-03-2020

Il a bien fait

Bien faire; sens; anglicisme.

  • Du reste, M. Sanders a bien fait mardi soir, remportant l’État clé de la Californie [...]
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 5 mars 2020.)

Bien faire veut dire « agir correctement » :

Il a bien fait de retirer sa candidature.

Tu as bien fait de ne pas lui répondre sur le même ton.

Au sens d'« obtenir de bons résultats », toutefois, c'est un anglicisme, que j'ai maintes fois entendu dans l'Outaouais.

On aurait pu écrire, par exemple :

Du reste, M. Sanders a obtenu de bons résultats mardi soir, remportant l’État clé de la Californie [...]

Voir à ce sujet la Banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française.

Line Gingras
Québec

« Biden, par défaut » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/574221/etats-unis-biden-par-defaut?utm_source=infolettre-2020-03-05&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

28-03-2020

Métamorphose

  • Car les plantations d’avocats, cet or vert souvent contrôlé par des cartels de la drogue ou d’autres bandes criminelles, a métamorphosé le paysage du Michoacán et fait grimper le taux de violence.
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 3 mars 2020.)

Le passage entre virgules apporte des précisions concernant les plantations d'avocats; c'est un élément accessoire, comme placé entre parenthèses, qui ne gouverne pas l'accord du verbe.

Il fallait écrire :

Car les plantations d’avocats, cet or vert souvent contrôlé par des cartels de la drogue ou d’autres bandes criminelles, ont métamorphosé le paysage du Michoacán et fait grimper le taux de violence.

Line Gingras
Québec

« Le royaume des monarques menacé » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/574063/environnement-le-royaume-des-monarques-menace?utm_source=infolettre-2020-03-03&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

27-03-2020

Les thèmes de Bernie Sanders

  • Les thèmes que Bernie Sanders portent comme l’assurance-maladie universelle se sont peu à peu imposés au cœur du débat animant les démocrates.
    (AFP, dans La Presse du 3 mars 2020.)

Ce ne sont pas des thèmes qui portent Bernie Sanders, mais Bernie Sanders qui porte certains thèmes :

Les thèmes que porte Bernie Sanders, comme l’assurance-maladie universelle, se sont peu à peu imposés au cœur du débat animant les démocrates.

Line Gingras
Québec

« La remontée de Biden se concrétise lors du "super mardi" » : https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202003/03/01-5263179-la-remontee-de-biden-se-concretise-lors-du-super-mardi.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

26-03-2020

Le choix du choix

  • Le Parti québécois a déjà envisagé d’inclure cette mesure dans son programme, mais y a renoncé au nom du libre choix des adultes à étudier dans la langue de leur choix.
    (Marco Fortier, dans Le Devoir du 2 mars 2020.)

Je proposerais :

Le Parti québécois a déjà envisagé d’inclure cette mesure dans son programme, mais y a renoncé au nom du droit des adultes d'étudier dans la langue de leur choix.

Line Gingras
Québec

« Un cégep bilingue en banlieue de Montréal à l’étude » : https://www.ledevoir.com/societe/education/574044/montreal-un-cegep-bilingue-en-banlieue-a-l-etude?utm_source=infolettre-2020-03-02&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

25-03-2020

Une patiente bien déroulée

  • La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, qui représente les infirmières de l’hôpital de Verdun, a affirmé que ses membres faisaient un bilan plutôt positif de la façon dont l’accueil de cette patiente s’est déroulée.
    (Philippe Teisceira-Lessard, dans La Presse du 29 février 2020.)

Ce n'est pas la patiente qui s'est déroulée, mais son accueil :

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, qui représente les infirmières de l’hôpital de Verdun, a affirmé que ses membres faisaient un bilan plutôt positif de la façon dont l’accueil de cette patiente s’est déroulé.

Line Gingras
Québec

« Coronavirus : premier cas confirmé au Québec, quatre autres personnes en isolement » : https://www.lapresse.ca/actualites/sante/202002/29/01-5262857-coronavirus-premier-cas-confirme-au-quebec-quatre-autres-personnes-en-isolement.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

24-03-2020

Des pas de géantes accomplies

  • Céline Galipeau a souhaité profiter d’une prise de conscience récente de la violente faite aux femmes [...]
    (Richard Therrien, dans Le Soleil du 29 février 2020.) 

Céline Galipeau a souhaité profiter d’une prise de conscience récente de la violence faite aux femmes [...]

  • Malgré toutes les campagnes de sensibilisation, malgré les pas de géantes accomplies par les femmes.

Ce ne sont pas des géantes qui ont été accomplies, mais des pas :

Malgré toutes les campagnes de sensibilisation, malgré les pas de géantes accomplis par les femmes.

Line Gingras
Québec

« Énerve pas ton père » : https://www.lesoleil.com/arts/richard-therrien/enerve-pas-ton-pere-d7bc422a29837d7b5e998d4b88b96779?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui%3A+la+guerre+sans+fin+des+g%C3%A9n%C3%A9rations

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

23-03-2020

Un dialogue de sourd

Dialogue de sourd, dialogue de sourds; orthographe.

  • Comment expliquer le dialogue de sourd entre les générations?
    (Jean-Simon Gagné, dans Le Soleil du 29 février 2020.)

Il faut être au moins deux pour avoir un dialogue, fût-ce un dialogue de sourds :

[...] les discussions qui nous opposent entre spécialistes, pour être animées et parfois passionnées, n'ont rien d'un dialogue de sourds entre points de vue irréductibles. (Marrou dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « dialogue ».)

Même graphie dans le Robert et le Multidictionnaire. Il fallait écrire :

Comment expliquer le dialogue de sourds entre les générations?

Line Gingras
Québec

« Petit guide de survie à la guerre des générations » : https://www.lesoleil.com/actualite/petit-guide-de-survie-a-la-guerre-des-generations-a7b0a0da9d8b9e4654c108b2a536ecff?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui%3A+la+guerre+sans+fin+des+g%C3%A9n%C3%A9rations

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

22-03-2020

De l'aide à été offerte

  • Joint par Le Devoir, les parents d’Océane Boyer n’ont pas voulu commenter la situation, expliquant vouloir se recueillir en famille.
    (Annabelle Caillou, dans Le Devoir du 28 février 2020.)

Ce n'est pas Le Devoir qui a été joint, mais les parents de la jeune fille :

Joints par Le Devoir, les parents d’Océane Boyer n’ont pas voulu commenter la situation, expliquant vouloir se recueillir en famille.

  • [...] de l’aide psychosociale à été offerte en après-midi aux amis et aux camarades de classe [...]

Il ne s'agit évidemment pas de la préposition :

[...] de l’aide psychosociale a été offerte en après-midi aux amis et aux camarades de classe [...]

Line Gingras
Québec

« Un drame inexplicable dans les Laurentides » : https://www.ledevoir.com/societe/573809/cadavre-d-une-adolescente-assassinee-trouve-mercredi-matin-dans-les-laurentides?utm_source=infolettre-2020-02-28&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]