Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 14 mai 2008

Tout autre ville

Tout autre ville ou toute autre ville; accord de tout devant autre; tout, variable ou invariable; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Plus que tout autre ville de hockey au Canada, Montréal a besoin de gagner. (Pierre Foglia, dans La Presse.)

Tout est variable lorsqu'il veut dire « n'importe quel » :

Toute autre attitude m'aurait déçu. (Hanse et Blampain.)

Plus que toute autre ville de hockey au Canada, Montréal a besoin de gagner.

On écrirait par contre :

J'aime bien Québec; mais Venise, c'est une tout autre ville [= une ville complètement autre, tout à fait autre]. Voir le billet intitulé « D'une toute autre couleur ».

Line Gingras
Québec

« Superman » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080506/CPOPINIONS05/80505256/6750/CPOPINIONS05

Posté par Choubine à 03:27 - Langue et traduction - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Choubine, j'ai une question de genre féminin qui ne concerne pas directement ce billet.
    Je te la pose pour moi et pour Doume.
    Dans un roman que j'ai lu et présenté récemment, d'un excellent niveau littéraire j'ai trouvé écrit :
    "Cette après-midi"
    vérification faite les deux genres sont possibles pour après-midi
    mais il me semble que le féminin est peu usité.
    L'auteure du livre situait son histoire au début du XXème siècle, et compte-tenu de son écriture recherchée, je me demande si elle n'a pas voulu reproduire une orthographe en usage (en France) à l'époque.

    Posté par Rosa, jeudi 15 mai 2008 à 03:23
  • Après-midi

    Que puis-je ajouter? Tu as raison de dire que le féminin est admis, mais peu usité de nos jours.

    Selon Girodet, cependant, «"après-midi" a longtemps été féminin [...] Il semble même que le féminin soit plus fréquent dans la langue poétique ou très littéraire.» Je lis encore, chez Colin : «Le mot était féminin jusqu'à la septième édition du "Dictionnaire de l'Académie" (1878).» Et, dans le «Lexique du français pratique» de Berthier et Colignon : «Pour Quillet 1938, "après-midi" est "généralement féminin".»

    Amusant!

    Posté par Choubine, jeudi 15 mai 2008 à 04:31
  • Tu confirmes mes suppositions.

    Posté par Rosa, jeudi 15 mai 2008 à 16:07
  • Merci Choubine, tu deviens référence ! et source... à bientôt !

    Posté par Doume, vendredi 16 mai 2008 à 03:54
  • Je t'en prie, Doume!

    Posté par Choubine, vendredi 16 mai 2008 à 04:09

Poster un commentaire