Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 13 mai 2008

Glaner une place

  • La place de meilleur concert classique de l'année 2008 à Montréal n'est plus à prendre. Elle a été glanée hier après-midi à la Place des Arts par une sidérante leçon de chant, un concert du (rarissime) calibre de ceux qui ont de quoi laisser un critique sans voix! (Christophe Huss.)

Glaner, au sens propre, c'est «ramasser dans un champ les épis qui ont échappé aux moissonneurs» (Trésor de la langue française informatisé); par extension, «cueillir çà et là», «ramasser ce qui a été abandonné, en parlant de choses diverses» (Lexis); au sens figuré, «recueillir par-ci par-là des bribes dont on peut tirer parti» (Petit Robert). Le complément d'objet direct (ou le sujet, à la voix passive) est donc soit un pluriel, soit un singulier évoquant un pluriel :

Elle a glané assez d'épis pour avoir de quoi se nourrir tout l'hiver. (Académie, dans le Trésor.)

Glaner un champ. (Petit Robert.)

Comme elle était heureuse de courir dans les tranchées herbeuses, de glaner des fleurs. (Moselly, dans le Trésor.)

Mais je suivais silencieuse, et je glanais la mûre, la merise, ou la fleur, je battais les taillis et les prés gorgés d'eau en chien indépendant qui ne rend pas de comptes... (Colette, dans le Trésor.)

Glaner sa nourriture de ville en ville. (Lexis.)

Glaner quelques informations. Des connaissances glanées çà et là. (Petit Robert.)

L'honnêteté de l'écrivain consiste à ne pas donner comme siennes les idées qu'il a glanées de-ci de-là. (Gide, dans le Lexis.)

Puis, pour son compte personnel, glaner en douce quelques histoires, sexuelles de préférence. (Malraux, dans le Trésor.)

Tel avocat profite de ce qu'il est député ou ministre pour glaner quelques menus profits. (Mauriac, dans le Trésor.)

Dans la phrase à l'étude, j'emploierais plutôt le verbe remporter :

La place de meilleur concert classique de l'année 2008 à Montréal n'est plus à prendre. Elle a été remportée hier après-midi à la Place des Arts par une sidérante leçon de chant...

Line Gingras
Québec

«Concert classique - Sidérante leçon de chant» : http://www.ledevoir.com/2008/05/05/188319.html

Posté par Choubine à 04:07 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire