Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 6 septembre 2006

D'une toute autre couleur

Tout adverbe; tout devant un adjectif; accord de tout; grammaire française; orthographe.

  • ... un gouvernement toujours minoritaire mais d'une toute autre couleur... (Manon Cornellier.)

Tout, employé au sens de «tout à fait», «entièrement», est adverbe et donc invariable, sauf devant un «adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré» (Multidictionnaire) :

Ils sont tout contents de partir pour Venise.
Elle s'est montrée tout aimable, toute conciliante, tout heureuse de ma décision.
Les deux fillettes sont devenues toutes honteuses, toutes rouges de confusion.

Il fallait donc écrire : ... mais d'une tout autre couleur...

* * * * *

  • Le fonctionnement de leur parti dépend en grande partie des fonds fédéraux...

Je proposerais : ... dépend largement...

Line Gingras

«Au naturel» : http://www.ledevoir.com/2006/09/06/117487.html?338

Posté par Choubine à 03:00 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    L'accord de "tout" me pose toujours des problèmes, maintenant avec votre explication claire et nette, je ne vais plus douter.

    Posté par Xavier, mercredi 6 septembre 2006 à 08:17
  • Ah! mais il faudra toujours se méfier - parce que "tout" a d'autres emplois. Ainsi, utilisé au sens de "n'importe quel", c'est un adjectif variable. Exemple : C'est vraiment ce qu'ils veulent; toute autre proposition sera jugée inacceptable.

    Posté par Choubine, mercredi 6 septembre 2006 à 13:41
  • Evidemment c'était trop beau !!!

    Posté par Xavier, jeudi 7 septembre 2006 à 04:56
  • Tout à fait

    Ceux qui ont de vieilles éditions des classiques du 17ème siècle penseront que la règle est fausse, car en ce siècle "tout" adverbe s'accordait entièrement avec l'adjectif qu'il précisait. Le Grand Robert nous dit que la règle a été formulée en 1704 dans le dictionnaire de l'Académie. Juste pour l'anecdote...

    Posté par ricoroux, mercredi 18 avril 2007 à 18:24

Poster un commentaire