Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

02-12-2019

Cette petite inquiétude

  • On sort de la salle avec le sentiment que la victoire de Dreyfus ne tenait qu’à cette petite inquiétude dans le coeur d’un homme complexe qui n’était pas exempt de préjugés et qui, à un certain moment, lui a fait choisir la vérité et non le mensonge.
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 22 novembre 2019.)

Les deux propositions relatives, coordonnées par et, semblent se rattacher à un homme complexe, ce qui est absurde dans le second cas : ce n'est évidemment pas un homme complexe qui a fait choisir à lui-même la vérité et non le mensonge, mais plutôt cette petite inquiétude.

On aurait pu écrire :

On sort de la salle avec le sentiment que la victoire de Dreyfus ne tenait qu’à cette petite inquiétude dans le coeur d’un homme complexe qui n’était pas exempt de préjugés, inquiétude qui, à un certain moment, lui a fait choisir la vérité et non le mensonge.

On sort de la salle avec le sentiment que la victoire de Dreyfus ne tenait qu’à cette petite inquiétude dans le coeur d’un homme complexe qui n’était pas exempt de préjugés, laquelle, à un certain moment, lui a fait choisir la vérité et non le mensonge.

On sort de la salle avec le sentiment que la victoire de Dreyfus ne tenait qu’à cette petite inquiétude dans le coeur d’un homme complexe qui n’était pas exempt de préjugés; cette inquiétude, à un certain moment, lui a fait choisir la vérité et non le mensonge.

Line Gingras
Québec

« Dreyfus aujourd'hui » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/567564/dreyfus-aujourd-hui?utm_source=infolettre-2019-11-22&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire