Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 1 décembre 2019

Elle a abusé à chercher?

Initier; anglicisme; usage.

  • [...] la Maison-Blanche a abusé de son pouvoir et à chercher à impliquer un gouvernement étranger dans la prochaine course électorale [...]
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 21 novembre 2019.)

[...] la Maison-Blanche a abusé de son pouvoir et a cherché à impliquer un gouvernement étranger dans la prochaine course électorale [...]


  • Ce témoignage « entre au coeur d’une mécanique de corruption » init par la Maison-Blanche, a-t-il ajouté en évoquant une chape que M. Sondland est venu, mercredi à Washington, finalement soulever.

Ce n'est certainement pas le coeur qui a été initié :

Ce témoignage « entre au coeur d’une mécanique de corruption » initiée par la Maison-Blanche, a-t-il ajouté en évoquant une chape que M. Sondland est venu, mercredi à Washington, finalement soulever.

Observations ajoutées le 10 décembre

Un lecteur s'étonne gentiment que j'aie « laissé passer cet anglicisme courant qu'est le verbe "initier" dans le sens de commencer quelque chose ». Il s'agit en effet d'un anglicisme; cet emploi est condamné non seulement par le Colpron, mais aussi par le Chouinard, le Hanse-Blampain, le Multidictionnaire et la Banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française. Qu'en disent les dictionnaires de langue? Le Trésor de la langue française informatisé, dont la rédaction est terminée depuis 1994 et qui « n’a pas vocation à être mis à jour », ne le consigne pas. Le Grand Robert le signale cependant, avec la précision « sous l'influence de l'anglais » et une remarque expliquant qu'il s'agit d'un emploi critiqué. On le trouve enfin dans le Petit Robert (j'ai la version en ligne, mise à jour annuellement), avec la mention « anglicisme ».

Que faut-il en penser? Le Petit Robert définit l'anglicisme comme un « emprunt à l'anglais », et l'emprunt comme l'« acte par lequel une langue accueille un élément d'une autre langue », l'« élément (mot, tour) ainsi incorporé ». J'en conclus que l'emploi d'initier qui nous intéresse, au sens de commencer, amorcer, prendre l'initiative de, tout anglicisme qu'il soit, doit être considéré, aujourd'hui, comme admis en français. Cet anglicisme, bien que courant, n'est pas nécessaire, on peut lui préférer des verbes plus précis; mais je ne crois pas qu'on puisse encore le tenir pour une faute.

Quoi qu'il en soit, la phrase à l'étude pourrait aussi se lire, à mon avis :

Ce témoignage « entre au coeur d’une mécanique de corruption » enclenchée par la Maison-Blanche, a-t-il ajouté en évoquant une chape que M. Sondland est venu, mercredi à Washington, finalement soulever.


  • Il n’a pas accepté de questions et a simplement répété qu’il « n’a rien demandé », qu’il n’y avait « pas de donnant-donnant » et réclamer la fin des procédures de destitution qu’il juge toujours illégales.

Il n’a pas accepté de questions mais a simplement répété qu’il « n’a rien demandé », qu’il n’y avait « pas de donnant-donnant » et a réclamé la fin des procédures de destitution, qu’il juge toujours illégales.

Il n’a pas accepté de questions mais a simplement répété qu’il « n’a rien demandé », qu’il n’y avait « pas de donnant-donnant »; il a aussi réclamé la fin des procédures de destitution, qu’il juge toujours illégales.

Line Gingras
Québec

« La défense de Trump attaquée par un de ses alliés » : https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/567475/procedure-de-destitution-la-defense-de-trump-attaquee-par-un-de-ses-proches-allies?utm_source=infolettre-2019-11-21&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire