Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 27 mars 2008

Eurent été, eussent été?

Conditionnel passé deuxième forme; passé antérieur de l'indicatif; grammaire française; orthographe.

  • En programmant, par exemple, la Symphonie n° 70 de Haydn, Nagano et l'OSM seraient arrivés à un résultat supérieur en faisant le boulot pour lequel ils sont payés et en économisant au passage à la fois le cachet d'un soliste et le souffle des cuivres. Et s'il s'agissait d'employer madame Hewitt, la suggestion évidente pour illustrer « l'art de la fugue » était la Wanderer-Fantaisie de Schubert orchestrée par Liszt. Dans l'un ou l'autre cas, les passerelles Haydn-Bruckner ou Schubert-Bruckner eurent été autrement plus efficaces. (Christophe Huss.)

Le journaliste voulait sans doute employer le conditionnel, pour dire que les passerelles auraient été autrement plus efficaces; au lieu du conditionnel passé première forme, auraient été, il a choisi, comme il le pouvait très bien, le conditionnel passé deuxième forme, eussent été.

Il a cependant écrit eurent été, troisième personne du pluriel du passé antérieur de l'indicatif :

Après qu'ils eurent été relâchés, les deux aventuriers s'embarquèrent pour l'Amérique.

Line Gingras
Traductrice indépendante
Québec

« Concerts classiques - Une idée à la noix » : http://www.ledevoir.com/2008/03/26/182184.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Eurent été, eussent été?

    Le fait qu'il ait employé le passé antérieur au lieu du conditionnel passé est-il une faute ?

    Posté par Yurei, lundi 30 mars 2009 à 19:45
  • Oui, parce que le passé antérieur de l'indicatif et le conditionnel passé n'expriment pas du tout la même idée. Ici, on ne pouvait employer que le conditionnel.

    Posté par Choubine, mardi 31 mars 2009 à 00:29

Poster un commentaire