Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 3 octobre 2007

Compenser quelqu'un

Compenser quelqu'un; syntaxe du français.

  • Quelques mois plus tard, le gouvernement Harper a fini par s'excuser et par compenser M. Arar... (Manon Cornellier.)

Selon Camil Chouinard, «le gouvernement peut indemniser les victimes d'une inondation; il ne peut les compenser». De fait, d'après ce que je vois dans le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, une chose ou une personne peut compenser quelque chose, mais non quelqu'un :

Compenser une perte par un gain; un ennui par une satisfaction. (Petit Robert.)

Compenser un inconvénient par un avantage, un mal par un bien. (Trésor de la langue française informatisé.)

Ces jours de congé compenseront les longues heures de travail. (Multidictionnaire.)

Cet automne, du moins, compensera ces mécomptes et consolera mes ennuis. (Gide, dans le Lexis.)

La pauvre grand'mère ne croit pas à Dieu, ni que rien, au delà de la mort, compensera sa triste vie. (Gide, dans le Trésor.)

Compenser un préjudice. (Petit Robert et Trésor.)

On aurait pu écrire :

Quelques mois plus tard, le gouvernement Harper a fini par s'excuser et par dédommager M. Arar...

Quelques mois plus tard, le gouvernement Harper a fini par s'excuser et par indemniser M. Arar...

Line Gingras
Québec

«La mémoire est une faculté qui oublie» : http://www.ledevoir.com/2007/09/26/158333.html

Posté par Choubine à 05:47 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire