Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 15 avril 2006

Cela étant dit, cela étant, cela dit, ceci dit

Ceci dit, cela dit; cela étant, cela étant dit, ceci étant, ceci étant dit; usage.

  • Bien sûr, le Bloc québécois, comme le Parti québécois, a le devoir de défendre les intérêts du Québec et donc d'éliminer le déséquilibre fiscal, qui risque de se transformer en déséquilibre social. Cela étant dit, éliminer le déséquilibre fiscal, ce n'est pas évacuer la souveraineté. (Gilles Duceppe.)

Je vois souvent, dans le journal, les expressions cela étant dit ou cela étant, là où j'attendrais cela dit. Cette fois-ci je vais tâcher d'en avoir le coeur net : ces trois tours sont-ils admis dans les dictionnaires? Et dans quelle mesure ceci concurrence-t-il cela?

Sur les treize ouvrages consultés, aux articles « ceci » et « cela », neuf abordent la question; un seul (le Trésor de la langue française informatisé) reçoit explicitement les expressions cela étant, cela étant dit, ceci étant dit; les autres ne mentionnent que cela dit et ceci dit. Il semble donc que toutes ces expressions doivent être tenues pour correctes (j'inclurais ceci étant), mais que cela dit et ceci dit soient à préférer :

Cela dit, le problème subsiste. (Petit Robert.)

Cela dit, il faut bien constater que... (Thomas.)

Ceci dit, la solution proposée comporte de nombreux avantages. (Multidictionnaire.)

Martin, je te félicite de ton exactitude. Ceci dit, passe-moi la valise. (Romains, dans le Trésor.)

Certains auteurs, il est vrai, recommandent d'éviter ceci dit, étant donné que ceci, en principe, « annonce ce qui va venir » (Chouinard); cette locution, d'après ce que je peux voir dans le Petit Robert, le Hanse-Blampain, le Multidictionnaire, le Chouinard et le Trésor, est cependant passée dans l'usage. Selon Marie-Éva de Villers, elle est synonyme de cela dit et les deux peuvent s'utiliser, même si la dernière « est aujourd'hui la plus fréquemment employée ». Hanse et Blampain font observer qu'en général, « cela tend à l'emporter nettement sur ceci en dehors des cas où il y a opposition »; ils ajoutent pourtant que « cela dit est souvent remplacé par ceci dit ».

Faut-il comprendre que ceci dit, à leur avis, et contrairement à ce qu'estime Marie-Éva de Villers, serait la plus courante des deux expressions? C'est en tout cas l'opinion des rédacteurs du Trésor, mais les premiers volumes de cet ouvrage monumental ont paru en 1971...; les choses ont pu changer depuis. Une petite recherche au moyen de google.ca donne 3 920 000 occurrences pour ceci dit, et 4 410 000 pour cela dit.

Les deux tours sont donc très communs; mais je continuerai pour ma part, ne serait-ce que pour l'euphonie, d'employer cela dit*.

Line Gingras

* Précision apportée le 10 janvier 2013 : À propos d'un autre billet, Marc81 me fait le commentaire suivant : « Peut-être pourriez-vous ajouter en guise d'information, dans ledit billet de 2006, l'avis de l'Académie française : "Cela dit, il quitta la séance. • En ce dernier sens, on évitera d'employer Ceci dit, qui se répand fâcheusement aujourd'hui" (9e édition de son Dictionnaire). Par ailleurs, l'Académie enregistre "Cela dit, cela étant". »

« "Être ou ne pas être" » : http://www.ledevoir.com/2006/04/14/106764.html

Posté par Choubine à 07:20 - Langue et traduction - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    سيدي بلعباس

    l'expression complète est:
    "ceci dit, belle abbesse"
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sidi-Bel-Abb%C3%A8s

    Posté par PhilMGN, dimanche 9 mars 2008 à 16:51
  • Il existait autrefois une blague (douteuse) selon laquelle il ne fallait pas dire ceci dit parce que c'était une expression nord-africaine. Ce qui s'explique par le calembour avec « ce sidi ». C'est très vieilli.

    Cela dit, je crois que, plus généralement, les distinctions de proche et de lointain, de premier et de dernier élément, de déjà dit ou à venir, qui sont contenues dans -ci et -là (tu préfères celui-ci ou celui-là) ne sont plus du tout perçues par l'immense majorité des personnes et qu'il est inutile de lutter ; on peut tout juste rappeler la différence pour ceux qui voudront bien la mettre en application (sans être sûrs d'être bien compris des autres). Appliquer la règle pour soi sans ennuyer les autres avec elle.

    Posté par Dominique, samedi 15 avril 2006 à 11:09
  • Ah! je ne connaissais pas la blague...

    Pour l'opposition entre "ceci" et "cela", je suis plutôt de ton avis (j'ajouterais que, employé seul, "cela" tend à l'emporter sur "ceci"); en tout cas, il n'y a pas lieu de faire une distinction entre les deux démonstratifs pour rejeter l'expression "ceci dit".

    Et il est assez plaisant, par ailleurs, de voir Girodet (1981) s'embrouiller dans ses explications : "En principe, dans la langue surveillée, ceci renvoie à ce qui précède, cela à ce qui suit." Bien entendu, c'est exactement l'inverse qu'il veut dire, comme le montrent à l'évidence les exemples qu'il donne ensuite (et qui sont conformes à l'avis exprimé par ses collègues) : "Il en résulte ceci : nous ne pouvons espérer en finir avant huit mois." "Les baleines ne sont pas des poissons, mais des mammifères, tout le monde sait cela."

    Posté par Choubine, samedi 15 avril 2006 à 15:25
  • celà dit

    je pensais (pour l'avoir entendu de profs de Lettres) que l'on ne doit utiliser celà dit, QUE si CE A QUOI on se réfère EST déjà mentionné
    Quant à ''cecit dit'' ne peut l'être (utlisé) que SI l'on place immédiatement APRES ce à quoi on se réfère. Exemple:
    Cecit dit, d'en parler ici, est le propos attendu.

    En conclusion:
    Vrai ou pas? Quelle EST LA REGLE, car il doit (ou devait) en exister une, NON?
    Merci aux puristes
    Michel

    Posté par michel, vendredi 5 janvier 2007 à 05:26
  • Rép : "celà" dit

    La règle, c'est que "cela" s'écrit sans accent et que "ceci" s'écrit sans t.

    :)

    Posté par Roro, mercredi 14 février 2007 à 04:05
  • Références

    Merci pour ces infos qui me vont bien. Cela dit, personne ne donne l'explication toute logique de la règle qui nous vient du latin.
    Sur l'axe du temps, le passé est réputé s'éloigner, et l'avenir se rapprocher. Entre deux lieux, ici et là, on réservera ici au plus proche et là au plus éloigné. "Cela dit" se rapporte logiquement à quelque chose qui s'éloigne, donc passé. "Dites ceci" se rapporte à quelque chose qui se rapproche et que l'on va dire. Voir :

    http://rosartmaurice.blogspot.fr/2012/02/ceci-dit-quel-sidi.html

    Un exemple célèbre :
    "Après avoir réuni ses Apôtres au Cénacle, Jésus prit le pain dans ses mains, le rompit et le leur donna, en disant: «Prenez, et mangez-en tous: ceci est mon corps livré pour vous». Puis il prit dans ses mains la coupe remplie de vin et leur dit: «Prenez, et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l'Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela, en mémoire de moi».

    Ça sert d'avoir suivi, un jour, la messe.
    Salut à toutes et à tous. M.R.

    Posté par Rosart Maurice, vendredi 31 mai 2013 à 02:52
  • ceci dit / cela étant dit

    Si l'on est puriste, "ceci" désignant ce qui est à venir, "ceci dit" ne vaille que si on redit juste après ce qui a été dit. Sinon, si on l'a dit précédemment et qu'on ne le répète pas, il faut dire "cela dit".

    Mais moi ma question, c'est que si "ceci dit" est mal employé la plupart du temps car "ceci" se réfère à ce qui suit, en quoi "ceci étant dit" est, quant à lui, correct ? Je tendrais à penser que soit le deux sont faux, soit les deux sont bons. Quelle est la différence ?

    Posté par ac, mardi 21 août 2007 à 08:55
  • «Ceci étant dit» n'est certainement pas plus acceptable que «ceci dit»; entre les deux expressions, je choisirais «ceci dit», qui est assurément plus fréquente que «ceci étant dit», d'après les résultats de mes recherches. Comme je l'ai signalé plus haut, j'ai consulté treize ouvrages de langue mais n'ai trouvé «ceci étant dit» que dans le «Trésor de la langue française informatisé».

    Posté par Choubine, mardi 21 août 2007 à 14:31
  • cela étant tout court

    Cette mise au point est très bienvenue, ceci dit je ne suis pas étonné d'apprendre que pour l'essentiel ces expressions soient juste tolérées. Il y a de cela une dizaine d'années, la tête pensante de notre collectif d'artiste a proposé que celui-ci s'intitule "Cela Etant" car il nous semblait assez amusant que cette expression soit "impure" et semble encore signifier quelque chose en elle-même.
    Habituellement cette tournure est employée pour introduire le contrepoint d'un premier argument mais contrairement aux formes comprenant le verbe "dire" (comme "cela dit"), elle se réfère plutôt à la valeur ontologique de l'argument, à sa valeur d'existence. Hors contexte cela devient assez savoureux, car que peut bien être ce "cela" ? :)

    Posté par Alexis Chazard, mercredi 26 septembre 2007 à 05:48

Poster un commentaire