Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 18 septembre 2005

Approcher la quarantaine

Approcher, approcher de; approcher tel âge; approcher de tel âge; approcher de + complément d'objet indirect; grammaire française; syntaxe du français.

Parmi la neuvaine de candidats à la direction du Parti québécois, l'ancien ministre André Boisclair, possesseur - si je puis en faire la remarque sans que l'on y voie une dépréciation de ses qualités intellectuelles - d'un visage dont l'agrément est un baume pour les yeux fatigués.

Que voulez-vous, je suis comme ça, moi : j'aime les jeux de mots faciles (les autres me passent sous le nez en se précipitant dans les bras des esprits fins) et ne m'intéresse aux idées des politiciens que pour m'y opposer, avec une vigueur aussi sincère que systématique. Deux traits auxquels on reconnaît un véritable rhinocéros femelle de stricte obédience, les amis.

Donc, monsieur Boisclair. À propos de qui Le Devoir m'apprenait cette fin de semaine que jadis il a mené joyeuse vie. Mais ses "écarts de conduite" étaient attribuables à la jeunesse, explique le candidat :

  • J'approche la quarantaine aujourd'hui.

L'âge de la sagesse.

Je ne voudrais pas en faire un fromage, étant donné qu'il s'agit d'une déclaration orale et que les produits laitiers contiennent des gras trans, mauvais pour la santé, mais je désirerais quand même signaler, à toutes fins utiles, que le verbe est construit de façon incorrecte ici : au sens d'"être près, sur le point d'atteindre", approcher appelle un complément d'objet indirect. (Vérifié dans le Petit Robert, le Multidictionnaire et le Hanse-Blampain.)

Monsieur Boisclair approche de la quarantaine. Évidemment que je suis jalouse.

Line Gingras

"Sa vie de fêtard vient hanter Boisclair" : http://www.ledevoir.com/2005/09/17/90616.html
Photo et notes biographiques : http://www.assnat.qc.ca/fra/Membres/notices/b/boia1.shtml

Posté par Choubine à 23:44 - Langue et traduction - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    il fait son travail d'approche avant de se jeter sur la quarantaine (je ne sais pas qui c'est) à corps perdu.

    Posté par phil, lundi 19 septembre 2005 à 12:31
  • Il paraît que c'est un parti à peu près ingouvernable. Le candidat élu n'aura pas de mal à dépenser un éventuel trop-plein d'énergie...

    Posté par Choubine, lundi 19 septembre 2005 à 15:15
  • les tournures....!

    d'un visage dont l'agrément est un baume pour les yeux fatigués.....comme c'est bien dit...c'est un plaisir pour les yeux...;)et un plaisir à lire aussi....

    mais sa jeunesse s'est poursuivi bien longtemps...

    salutations....
    ly

    Posté par lady, lundi 19 septembre 2005 à 22:05
  • Bonjour, Lady! Disons que le jeune homme de la photo ne porte pas encore en évidence les marques de la sagesse...

    Posté par Choubine, lundi 19 septembre 2005 à 23:03
  • Approcher de la quarantaine… et quand vientla cinquantaine… alors là… bah ! tout dépend de ce qui nous motive… :)

    Posté par obni, mercredi 5 octobre 2005 à 08:17
  • En tout cas, pas question de reculer.

    Posté par Choubine, mercredi 5 octobre 2005 à 14:05
  • S'approcher d'elle

    Et quid de "s'approcher de la quarantaine" ?
    Faut pas la brusquer, hein, y aller à pas lents !!

    Posté par Papotine, vendredi 16 décembre 2005 à 15:17
  • Eh! bien voilà, j'ai dû aller un peu vite, brusquer les choses un tantinet... La quarantaine s'est sauvée en courant, et emportée par mon élan j'ai sauté la dizaine suivante.

    Quelqu'un sait où ils sont, les freins?

    Posté par Choubine, vendredi 16 décembre 2005 à 15:31
  • Non non pas de titre, ça ira comme ça !

    eH EH ! je me disais que vous le verriez jamais, mon commentaire, vu qu'il n'y a pas de rubrique pour voir les "commentaires récents" ! mais si, vous l'avez lu ! ça donne des antennes, la cinquantaine ?

    Posté par Papotine, dimanche 18 décembre 2005 à 04:44
  • Hum... je ne lui fais pas confiance, à la cinquantaine : mes antennes, je les ai achetées au Canadian Tire.

    (Normalement, je suis prévenue par courriel de l'arrivée d'un nouveau commentaire.)

    Posté par Choubine, dimanche 18 décembre 2005 à 16:49
  • et je me souviens de jours heureux et je pleure...

    Posté par sylvie, mercredi 15 février 2006 à 07:28

Poster un commentaire