Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 26 juillet 2015

Elles en font parties

  • Toutes les montagnes que l'on croise sur la route ne sont plus à mes yeux des montagnes anonymes. Maintenant que j'ai créé un lien avec l'une de leurs semblables, elles sont devenues toutes spéciales. Elles font toutes parties de la famille d'Indian Head.
    (Stéphane Laporte, dans La Presse du 21 juillet 2015.)

On écrit toujours partie, féminin singulier, dans la locution verbale faire partie :

Ils font partie de ce groupe. (Multidictionnaire.)

L'hôtesse et le steward font partie de l'équipage. (Petit Robert, à l'article « hôte, hôtesse ».)

Les tantes font partie des parents collatéraux. (Petit Robert, à l'article « tante ».)

Il faudrait lire :

Toutes les montagnes que l'on croise sur la route ne sont plus à mes yeux des montagnes anonymes. Maintenant que j'ai créé un lien avec l'une de leurs semblables, elles sont devenues toutes spéciales. Elles font toutes partie de la famille d'Indian Head.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Premières vacances » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/stephane-laporte/201507/18/01-4886510-premieres-vacances.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_stephane-laporte_3270_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire