Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 1 juillet 2013

Quoiqu'en pensent les puristes

Quoiqu'il en pense, quoi qu'il en pense; quoique ou quoi que; grammaire française; homonymes; orthographe.

  • « Twitter, c’est un journal que je tiens chaque matin sur ce que je pense, ce qui me fait réfléchir, explique-t-il. C’est une sorte d’autoportrait, une manière de me raconter », pas totalement d’ailleurs en rupture, quoiqu’en pensent les puristes, avec la tradition littéraire française. Tradition qui, estime Bernard Pivot, a fait apparaître des « twitteurs » bien avant même la naissance de cet épidémique réseau.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 22 juin 2013.)

Quoique est conjonction et s'écrit en un mot lorsqu'il signifie « bien que » :

Quoique les puristes condamnent cet emploi, j'estime qu'il est admis dans le bon usage.

Au sens de quelle que soit la chose que, c'est une locution formée de deux pronoms :

Quoi qu'en pensent les puristes, je continuerai d'employer cette expression.

Il fallait écrire :

« C’est une sorte d’autoportrait, une manière de me raconter », pas totalement d’ailleurs en rupture, quoi qu’en pensent les puristes, avec la tradition littéraire française.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Éloge du consistant dans l’instant » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/381487/eloge-du-consistant-dans-l-instant

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 06:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire