Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 19 août 2012

Le nombre d'appliquant

Appliquant, applicant; application; anglicisme; calque de l'anglais.

  • [...] si l'accélération du processus de sélection et de blocage des demandes illégitimes n'est pas « assez énergique » et ne parvient par à faire diminuer le nombre d'appliquant roms européens [...]
    (Will Campbell, PC, dans le site du Devoir, le 18 août 2012 à 14 h 5.)
  • Les demandeurs d'asile qui entrent dans cette catégorie seraient confiés à l'ASFC en attendant les résultats de l'enquête sur leur application.

L'un des premiers anglicismes qu'on m'a appris à éviter, c'est l'emploi d'appliquer ou d'application pour rendre l'idée de présenter une demande. J'ajouterai que les dictionnaires (j'ai vu le Petit Robert, le Lexis, le Multidictionnaire et le Trésor de la langue française informatisé) ne donnent pas appliquant comme substantif : il s'agit plutôt du participe présent du verbe appliquer, dont on s'est servi à tort, dans la première phrase à l'étude, comme équivalent du nom anglais applicants (au pluriel).

On pouvait écrire :

[...] si l'accélération du processus de sélection et de blocage des demandes illégitimes n'est pas « assez énergique » et ne parvient pas à faire diminuer le nombre de demandeurs roms européens [...]

Les demandeurs d'asile qui entrent dans cette catégorie seraient confiés à l'ASFC en attendant les résultats de l'enquête sur leur demande.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Ottawa prêt à considérer [?] la détention des demandeurs d'asile roms » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/357191/ottawa-pourrait-detenir-les-demandeurs-d-asile-roms

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Appliquant : on ne connaît pas... D'autre part ne faudrait-il pas le mettre au pluriel ?

    Posté par Rosa, lundi 20 août 2012 à 09:06
  • Oui, bien sûr, puisqu'il est utilisé comme substantif; mais cet emploi n'en serait pas moins incorrect.

    Posté par Choubine, lundi 20 août 2012 à 13:16

Poster un commentaire