Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 24 mai 2011

Les politiques s'en sont ressenti

Elles s'en sont ressenti, elles s'en sont ressenties; ils s'en sont ressenti, ils s'en sont ressentis; elle s'en est ressenti, elle s'en est ressentie; nous nous en sommes ressenti, nous nous en sommes ressentis; se ressentir, accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Les politiques du gouvernement et du parti s'en sont ressenti.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 11 mai 2011.)

Marie-Éva de Villers fait observer, à propos du verbe ressentir : « À la forme pronominale, le participe passé s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet. »

Nous avons affaire ici à un pronominal subjectif : le verbe ne s'utilise pas uniquement à la forme pronominale; cependant, lorsque c'est le cas, le pronom réfléchi n'a d'autre fonction que d'indiquer cette forme. Le participe passé d'un pronominal subjectif s'accorde avec le sujet. (Les quelques pronominaux subjectifs dont le participe passé reste invariable sont des verbes qui n'admettent jamais de complément d'objet direct lorsqu'ils sont employés à la forme active. Exemple : se rire.)

Il fallait écrire :

Les politiques du gouvernement et du parti s'en sont ressenties.

Line Gingras
Québec

« Le poids du passé » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/323054/le-poids-du-passe

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 07:13 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire