Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 8 février 2011

Haut en couleur ou haut en couleurs?

Une lectrice me demande si couleur s'écrit toujours au singulier dans l'expression haut en couleur, ou s'il prend quelquefois la marque du pluriel.

D'après ce que je vois dans le Multidictionnaire, le Hanse-Blampain, le Colin, le Girodet et le Jouette, le nom est toujours au singulier dans cette expression. C'est ce que semblent confirmer les exemples relevés dans les dictionnaires généraux, à l'article « couleur » :

On lui avait parlé de Leclerc comme du personnage le plus haut en couleur. (Malraux, dans le Lexis.)

Son teint haut en couleur. (Leroux, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

C'était un grand paysan du pays de Caux, haut en couleur, gros de poitrine et de ventre, et perché sur de longues jambes. (Maupassant, dans le Trésor.)

Voici un de ses compatriotes qui est plus haut en couleur et plus mordant. (Sainte-Beuve, dans le Trésor.)

Leurs récits étaient si hauts en couleur. (Mounier, dans le Trésor.)

Berthier et Colignon, toutefois, formulent l'observation suivante : « Au figuré, [couleur] se met toujours au singulier dans l'expression haut en couleur. Au sens propre, c'est selon : ou il n'y a qu'une couleur, et le singulier est de rigueur, ou il y en a plusieurs, et le pluriel s'impose. » Ils ne donnent pas d'exemples, mais en voici deux que je trouve dans le Trésor :

[Un noble polonais] avait fait échancrer par devant tunique et capote, portait cravate fantaisie [...] cache-nez haut en couleurs... (Cendrars, à l'article « tape(-)à(-)l'œil ».)

Tout de suite après, commençaient les vergers, des abricotiers et des pêchers déjà couverts de ravissantes petites balles laineuses, hautes en couleurs, gaies comme des confetti. (Triolet, à l'article « balle ». Noter que, d'après le Trésor, on écrit confetti avec ou sans s, au pluriel.)

Line Gingras
Québec

Posté par Choubine à 05:56 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Écrivains et orthographe

    Rien n'indique que les objets "hauts, ou hautes en couleurs", en comportaient plusieurs. Dès lors qu'il s'agit d'écrivains renommés, les lecteurs accordent des libertés avec l'orthographe, ou dans le cas d'une expression non courante, comme" haut en couleur", ils se demandent si ce ne sont pas eux qui se trompent. Les abricotiers et les pêchers ont des fleurs de couleurs différentes, mais monochromes pour chacune des espèces. Donc, "hautes en couleur"

    Posté par Sceptique, mardi 8 février 2011 à 15:15
  • Confirmation!

    Toujours au singulier.

    Confirmé par l'OQLF : http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1494

    Confirmé par l'Académie française : http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#couleur

    Posté par Gilles, mardi 8 février 2011 à 18:04
  • L'usage contredit l'Académie Française

    1er cas :
    Des discussions hautes en couleur.
    Une discussion haute en couleur.

    2e cas :
    Des feux d'artifice hauts en couleurs.
    Un feu d'artifice haut en couleurs.

    1er cas :
    L'expression est au figuré : l'adjectif s'accorde en genre et en nombre, couleur reste au singulier.

    2e cas :
    L'expression s'applique à des objets concrets, réellement de plusieurs couleurs...
    L'adjectif comme le nom couleur s'accordent en genre et en nombre.

    Lu dans la presse : "des feux d'artifices hauts en couleurs". C'est un compliment.
    "Des feux d'artifice hauts en couleur"... c'est une moquerie.

    Autres exemples :
    Un visage haut en couleur. Il est réellement coloré. C'est du concret.
    Des visages hauts en couleur. Tous les visages ont la même couleur foncée.
    Des visages hauts en couleurs.... Les visages qui ressortent n'ont pas tous la même couleur !

    Posté par LEGER, lundi 16 mai 2016 à 03:46

Poster un commentaire