Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 9 février 2011

Les accusés plaident coupable

Plaider coupable; les accusés plaident coupable ou les accusés plaident coupables; orthographe d'accord.

  • On voit la même chose dans les histoires de corruption, de banditisme et de collusion exhumées par les enquêtes sur le crime organisé, comme dans l'opération Colisée : les accusés plaident coupables.

    Qu'arrive-t-il quand les accusés plaident coupable?
    (Patrick Lagacé, dans La Presse du 4 février 2011.)

Monsieur Lagacé ne sait trop s'il convient de faire accorder coupable dans l'expression plaider coupable; il n'est pas le seul. Le Hanse-Blampain conseille de faire l'accord avec le sujet : Ils ont plaidé coupables. Les auteurs signalent toutefois que l'usage reste hésitant.

Girodet opte pour l'accord : Ils plaident coupables, non coupables. Enfin, le Trésor de la langue française informatisé donne l'exemple suivant, à l'article « coupable » :

Daniel ne pouvait pas souffrir leur humilité; ils avaient perpétuellement l'air de plaider coupables. (Sartre.)

Les autres ouvrages que j'ai consultés n'abordent pas la question. (J'ai vu, aux articles « plaider » et « coupable », le Petit Robert, le Lexis, le Multidictionnaire, le Colin, le Berthier-Colignon et le Jouette.)

Je ferais donc varier coupable dans le passage à l'étude :

On voit la même chose dans les histoires de corruption, de banditisme et de collusion exhumées par les enquêtes sur le crime organisé, comme dans l'opération Colisée : les accusés plaident coupables.

Qu'arrive-t-il quand les accusés plaident coupables?

Line Gingras
Québec

« Boisbriand, c'est bien, mais... » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/patrick-lagace/201102/03/01-4366791-boisbriand-cest-bien-mais.php

Posté par Choubine à 08:30 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    je n'accorderais pas

    Bonjour
    Personnellement, je n'accorderais pas : c'est chaque accusé qui plaide coupable pour lui-même.
    D'ailleurs, le nom commun "plaider-coupable," qui désigne la procédure, est donné comme invariable.

    Posté par malyne, jeudi 10 février 2011 à 05:01
  • Le plaider-coupable

    Je suis d'accord avec le commentaire de Malyne. L'adjectif "coupable" qualifie un type de procédure. Il s'accorde avec l'infinitif plaider, utilisé comme substantif, comme on dit le parler vrai, par exemple (il ne m'en vient pas d'autre dans l'instant). Malyne remarque justement que l'ensemble s'écrit "plaider-coupable"

    Posté par Sceptique, samedi 12 février 2011 à 10:54

Poster un commentaire