Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 14 janvier 2011

À leur frais

  • Dans l'attente du plan d'urbanisme du gouvernement, les propriétaires privés n'osent pas démarrer la reconstruction à leur frais.
    (Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 12 janvier 2011.)

Le Multidictionnaire et le Hanse-Blampain font observer que le nom frais, appliqué aux dépenses, s'emploie toujours au pluriel; je trouve confirmation de cet avis dans le Petit Robert, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé. Il fallait écrire :

Dans l'attente du plan d'urbanisme du gouvernement, les propriétaires privés n'osent pas démarrer la reconstruction à leurs frais.

* * * * *

  • Mais le réel problème vient davantage du manque de coordination sur le terrain entre les organisations internationales et les ONG, qui n'ont pas toute la même expérience.

Je crois comprendre que toutes ces organisations n'ont pas la même expérience, qu'elles n'ont pas toutes la même expérience :

Mais le réel problème vient davantage du manque de coordination sur le terrain entre les organisations internationales et les ONG, qui n'ont pas toutes la même expérience.

Line Gingras
Québec

« Tan an sispann an Ayiti – Tout reste à faire, un an après » : http://www.ledevoir.com/international/amerique-latine/314520/tan-an-sispann-an-ayiti-tout-reste-a-faire-un-an-apres

Posté par Choubine à 01:29 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Combien de fois on voit aucun frais, sans "s"!

    Posté par ClaudeL, vendredi 14 janvier 2011 à 08:13
  • à propos de frais, il me semble que j'avais trouvé chez Grévisse une exception.
    Lassée de lire un message de ma banque qui disait "sans aucun frais", il me semble que j'avais vérifié alors et que c'était possible dans ce cas d'écrire frais au singulier...

    Posté par Rosa, jeudi 20 janvier 2011 à 16:42
  • Vérification

    Je lis en fait dans «Le bon usage» (12e édition), au paragraphe 608 c), page 973, que Grevisse, contrairement à Martinon, estime qu'«"aucun frais" n'est pas admissible», parce que le nom «frais» ne s'emploie qu'au pluriel.

    Posté par Choubine, jeudi 20 janvier 2011 à 17:03
  • Merci Choubine !

    Posté par Rosa, mercredi 26 janvier 2011 à 13:15
  • Je t'en prie, Rosa!

    Posté par Choubine, mercredi 26 janvier 2011 à 15:55

Poster un commentaire