Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 17 décembre 2010

Le maire s'est emporté à un journaliste

S'emporter à quelqu'un; s'emporter contre quelqu'un; grammaire française; syntaxe du français.

  • À un journaliste qui lui a demandé pourquoi la Ville ne commençait pas, dès maintenant, à rembourser sa dette (de 1,49 milliard), le maire s'est emporté en disant que « c'était facile à dire » et qu'il ne voulait pas laisser des « tuyaux pourris aux générations futures ».
    (Isabelle Porter, dans Le Devoir du 16 décembre 2010.)

Cette phrase est construite de telle manière que le complément indirect à un journaliste se rattache au verbe de la proposition principale, s'est emporté. Comparer avec la phrase :

À un député qui lui a reproché de ne pas avoir fait son devoir, la ministre a répondu en riant que de toute évidence il n'avait pas appris sa leçon.

Sans doute le Lexis propose-t-il l'exemple suivant :

Je m'emportais brutalement, au moindre prétexte. (Mauriac.)

Toutefois, je ne trouve pas dans les dictionnaires (j'ai consulté le Petit Robert, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé) la construction s'emporter à quelqu'un; on donne plutôt s'emporter pour des riens, s'emporter contre quelque chose, s'emporter contre quelqu'un :

... on convient qu'il a eu tort de s'emporter contre elle... (Sand, dans le Trésor.)

Bordenave s'emportait contre les machinistes, qui n'en finissaient pas d'enlever le décor... (Zola, dans le Trésor.)

Il fulminait des imprécations, il s'emportait contre Finot. (Balzac, dans le Trésor.)

Je suggérerais :

Lorsqu'un journaliste lui a demandé pourquoi la Ville ne commençait pas, dès maintenant, à rembourser sa dette (de 1,49 milliard), le maire s'est emporté en répondant que...

Le maire s'est emporté contre un journaliste qui lui a demandé pourquoi la Ville ne commençait pas, dès maintenant, à rembourser sa dette (de 1,49 milliard) : il a répondu que...

Line Gingras
Québec

« Les taxes grimpent de 1,3 % à Québec » : http://www.ledevoir.com/politique/villes-et-regions/313114/les-taxes-grimpent-de-1-3-a-quebec

Posté par Choubine à 04:16 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire