Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 6 juillet 2010

Ils ont été pris de cours

Pris de cours, pris de court; prendre de cours, prendre de court; prendre quelqu'un de cours, prendre quelqu'un de court; orthographe.

  • Compte tenu de ces expériences, il est inconcevable que les responsables de la sécurité pour le G20 aient été pris de cours par la nécessité de détenir des centaines de personnes. (André Pratte, dans La Presse du 3 juillet 2010.)

On écrit prendre (quelqu'un) de court, être pris de court :

Il a été pris de court et n'a rien répondu. (Petit Robert.)

En principe, l'interne doit tout savoir et ne jamais être pris de court. S'il y a de la casse, c'est sa faute. (Léon Daudet, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Line Gingras
Québec

« Inadmissible » : http://www.cyberpresse.ca/place-publique/editorialistes/andre-pratte/201007/02/01-4295132-inadmissible.php

Posté par Choubine à 02:22 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire