Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 28 novembre 2008

Faire tapage d'une mère...

Faire tapage de quelqu'un; faire tapage de quelque chose; préposition; grammaire française; syntaxe du français.

  • La presse nationale américaine fait grand tapage ces jours-ci d'une mère qui est partie de Floride pour se débarrasser de son fils de 12 ans au refuge du Nebraska. (Pierre Foglia, dans La Presse.)

Je trouve, dans les dictionnaires généraux que j'ai sous la main, faire tapage en plus de faire du tapage, faire beaucoup de tapage, mener tapage, mener grand tapage :

Le discours de réception de La Bruyère, qui fit bruit et même tapage. (Sainte-Beuve, dans le Petit Robert.)

On peut donc très bien écrire, à mon avis, faire grand tapage – au sens figuré du moins; toutefois, d'après les exemples que j'ai vus, cette expression et les expressions voisines ne construisent pas leur complément désignant l'objet du tapage au moyen de la préposition de, mais plutôt de la locution prépositive autour de :

On a fait beaucoup de tapage autour de ce divorce. (Petit Robert.)

Faire du tapage autour d'une affaire. (Lexis.)

Les feuilles de droite menaient tapage autour des manifestations faites par la Ligue des Patriotes devant la statue de Strasbourg. (Martin du Gard, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Le salon officiel a mené cette année grand tapage autour de ses héros. (Lhote, dans le Trésor.)

Je proposerais par conséquent :

La presse nationale américaine fait grand tapage ces jours-ci autour d'une mère qui est partie de Floride pour se débarrasser de son fils de 12 ans au refuge du Nebraska.

Line Gingras
Québec

« La fausse matante » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/pierre-foglia/200811/17/01-801687-la-fausse-matante.php

Posté par Choubine à 01:23 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire