Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 24 août 2008

Météorologue ou météorologiste?

Faut-il dire météorologue ou météorologiste? me demande une lectrice.

D'après ce que je vois dans le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, on peut employer l'un ou l'autre de ces termes, suivant sa préférence personnelle, pour désigner le spécialiste de la météorologie. Selon le Petit Robert, météorologue serait apparu en 1783; météorologiste, en 1797.

(J'ai consulté aussi le Hanse-Blampain, le Colpron, le Chouinard et le Dagenais, où je n'ai pas trouvé d'avis sur la question.)

Line Gingras
Québec

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Le Grand Dictionnaire Terminologique de l'Office Québécois de la langue Française reconnait les deux mots comme des synonymes. Alors, c'est au choix !

    Posté par Gilles, lundi 25 août 2008 à 16:33
  • La recherche [*ologue] dans le GDT pose une sorte d’énigme:
    accidentologiste, -ologue
    anesthésiologiste, -ologue
    biologiste, -ologue
    otorhinolaryngologiste, -ologiste
    ... plus de nombreux autres, mais anthropologue et sociologue seulement, plus sans doute plusieurs autres.

    Posté par Yves Lanthier, mercredi 27 août 2008 à 12:37
  • (Correction et ajouts)

    La recherche [*ologue] dans le GDT pose quelques énigmes:
    accidentologiste, -ologue
    anesthésiologiste, -ologue
    biologiste, -ologue
    météorologiste, -ologue
    otorhinolaryngologiste, -ologue
    ... et sûrement de nombreux autres.
    Par contre, les entrées anthropologue et sociologue, par exemple, ne donnent pas les variantes «anthropologiste» et «sociologiste», que l’on évite presque d’instinct. Pourquoi? Parce qu’ils sembleraient empruntés à l’anglais (anthropologist et sociologist)? Mais pourquoi n’évite-t-on pas les autres?
    Parce qu’ils sont des créations plus récentes, un peu comme le trait d'union disparaît dans certains mots avec le temps (p. ex., l’adjectif socio-économique devenu socioéconomique après plusieurs décennies)?
    Et pourquoi recense-t-on biologue alors que l'on écrit généralement biologiste, sauf erreur?

    Posté par Yves Lanthier, jeudi 28 août 2008 à 06:09

Poster un commentaire