Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 20 juin 2008

Rébarbative à s'ouvrir

Rébarbative à + infinitif; rébarbatif à + infinitif; rébarbatif à quelque chose; rébarbatif à faire quelque chose.

  • Encore rébarbative à s'ouvrir aux nombreux exclus qu'elle refoule à sa porte, cette Église affiche un conservatisme entêté lorsqu'elle refuse de nommer ses pires fautes... (Marie-Andrée Chouinard.)

Rébarbatif signifie «qui rebute par un aspect rude, désagréable»; «difficile et ennuyeux». (Petit Robert.) Une personne ou une chose ne saurait donc être rébarbative à quelque chose ou à faire quelque chose, me semble-t-il; je n'ai trouvé d'ailleurs aucun exemple de ce type dans les dictionnaires consultés :

Un visage rébarbatif.
Un livre rébarbatif.
(Multidictionnaire.)

[Ces chaînes] donnent à l'église un faux air de prison assez étrange et rébarbatif. (Gautier, dans le Petit Robert.)

Voilà des mots qui sont trop rébarbatifs. (Molière, dans le Petit Robert.)

M. Jacob faisait de vains efforts pour se donner une apparence rébarbative. (Gide, dans le Lexis.)

Je crois qu'il commence à trouver notre sainteté rébarbative et à regretter le séminaire. (Bazin, dans le Lexis.)

Je me retourne violemment, les yeux féroces, et si rébarbative que mon cousin l'Oncle éclate de rire. (Colette, dans le Trésor.)

Au milieu du bois d'yeuses nous découvrons une construction rébarbative du XVe siècle. (Giono, dans le Trésor.)

On aurait pu écrire :

Encore réticente à s'ouvrir aux nombreux exclus qu'elle refoule à sa porte...

Line Gingras
Québec

«Les limites du pardon» : http://www.ledevoir.com/2008/06/19/194632.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire