Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 28 avril 2008

Se dérober de ses obligations

Se dérober de ses obligations; se dérober à ses obligations; se dérober de quelque chose; se dérober à quelque chose; préposition; grammaire française; syntaxe du français.

  • ... cela ne les autorise pas en revanche à se dérober de l'ensemble des obligations qui définissent une télévision généraliste digne de ce nom. (Marie-Andrée Chouinard.)

Le Lexis donne la construction se dérober de comme appartenant à la langue classique :

Je me dérobai de mes camarades qui ne s'y attendaient pas. (Scarron.)

D'après les résultats de mes recherches, c'est plutôt se dérober à que l'on emploie dans la langue moderne :

Se dérober à son devoir. (Lexis.)

Se dérober aux recherches, aux regards. (Hanse-Blampain.)

Elle se dérobait à ses questions. (Multidictionnaire.)

Se dérober à ses obligations. (Petit Robert.)

Je me dérobe au travail, commence à la fois six livres. (Gide, dans le Petit Robert.)

La bassesse de sa dialectique m'empêcha de me dérober à ma nouvelle tâche. (Barrès, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Elle exige qu'au lieu de se dérober à la police, il aille à sa rencontre. (Romains, dans le Petit Robert.)

Je relève aussi, dans le Trésor, un exemple avec la préposition devant :

C'est ce problème devant lequel je ne me déroberai pas. (Du Bos.)

Line Gingras
Québec

« Brebis égarée » : http://www.ledevoir.com/2008/04/25/186742.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Bonne journée !

    Posté par Tietie007, mardi 29 avril 2008 à 12:08
  • On voit que toi, tu ne te dérobes pas!

    Posté par Danaee, mardi 29 avril 2008 à 21:54

Poster un commentaire