Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 18 décembre 2007

Une Wallone, sa Wallonie

Wallone ou Wallonne; elle s'est attirée les huées; s'attirer quelque chose; accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire française; orthographe.

  • «La Liégeoise, première Wallone à être élue miss Belgique depuis 2003, ne parle en effet pas le néerlandais.» (AFP, citant le quotidien flamand Het Laatste Nieuws.)

On écrit la Wallonie, mais une Wallonne, la culture wallonne.

* * * * *

  • La cérémonie se déroulait à Anvers, au cœur de la Flandre, et lorsque Mlle Poulicek a avoué ne pas comprendre une question posée en néerlandais, elle s'est attirée les huées des 4000 spectateurs présents.

Il arrive que le participe passé du verbe pronominal s'accorde avec le sujet; cet accord est toujours incorrect, cependant, lorsque le verbe a un complément d'objet direct qui n'est pas le pronom réfléchi, comme dans la phrase à l'étude : elle a attiré quoi? les huées. Le complément d'objet direct étant placé après le verbe, le participe passé doit rester invariable. On écrirait toutefois : Les huées qu'elle s'est attirées...

Le pronom réfléchi, s',est complément d'objet indirect : elle a attiré les huées à elle-même.

* * * * *

«Le quotidien constaste que...»

Line Gingras
Québec

«À peine élue, la nouvelle Miss Belgique sème la controverse» : http://www.cyberpresse.ca/article/20071217/CPINSOLITE/712170990/-1/CPINSOLITE

Posté par Choubine à 03:51 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire