Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 11 décembre 2007

Ils sont sautés aux conclusions

Sauter aux conclusions; to jump to conclusions; avoir sauté ou être sauté; anglicisme; calque de l'anglais; choix de l'auxiliaire; grammaire française; syntaxe du français.

  • Il y en a qui sont un peu vite sautés aux conclusions... (Michel Vastel.)

Je ne trouve rien sur l'expression sauter aux conclusions dans le Multidictionnaire, dans le Colpron ni dans le Dagenais. D'après Camil Chouinard, elle serait calquée sur l'anglais to jump to conclusions. De fait, bien que d'un emploi très courant au Québec, elle est absente du Petit Robert et du Lexis (consultés aux articles «sauter» et «conclusion»); et une recherche dans l'ensemble du texte du Trésor de la langue française informatisé n'a donné aucun résultat. Le Chouinard, le Meertens et le Robert & Collins Super Senior suggèrent quelques équivalents, dont tirer des conclusions hâtives, aller trop vite en besogne.

Par ailleurs, le Multidictionnaire et le Hanse-Blampain font observer que le verbe sauter se conjugue avec l'auxiliaire avoir; le Petit Robert et le Lexis n'admettent effectivement pas la construction avec l'auxiliaire être.

Line Gingras
Québec

«Stéphane Dion n'est pas fini» : http://blogues.lactualite.com/vastel/?p=77

Posté par Choubine à 06:29 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Quelle coïncidence! J'allais justement vous signaler ce passage lu dans La Presse à propos de cette pauvre fille étranglée par son père parce qu'elle refusait de porter le voile dit islamique:

    http://www.cyberpresse.ca/article/20071211/CPACTUALITES/71211092/1019/CPACTUALITES

    "La police n'a pas commenté sur les motifs possibles et les experts ont recommandé de faire preuve de prudence avant de sauter aux conclusions à propos de la source de tout conflit au sein de la famille."

    Le calque sur l'anglais est évident, mais l'usage passif qu'en fait Vastel est curieux!
    Mais au fait, je suis surpris que le verbe commenter soit ici transitif indirect. En français de France on dit: commenter quelque chose et faire des commentaires SUR qqch.

    Posté par Protolapon, jeudi 13 décembre 2007 à 11:09
  • La construction que vous signalez ne me paraît pas très fréquente, ici non plus.

    Quoi qu'il en soit, je viens de trouver cette remarque dans le «Trésor de la langue française informatisé», à l'article «commenter» : «Pour cet emploi, les dict. de l'Ac. notent une constr. intrans., aujourd'hui vieillie, où le verbe régit un compl. introd. par la prép. sur. Je ne crains pas que l'on commente sur mes actions (Ac. 1932).»

    Posté par Choubine, jeudi 13 décembre 2007 à 16:06

Poster un commentaire