Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 5 novembre 2007

Co-exister, co-existence

Co-exister, co-existence; coexister, coexistence; trait d'union; orthographe.

  • ... qui donc peut se mettre à halluciner là-dessus, sinon quelqu'un qui refuse tout simplement de co-exister avec des minorités religieuses? (Lysiane Gagnon, dans La Presse.)

D'après le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, on écrit coexister, coexistence - sans trait d'union.

  • ... les hausses de prix dus aux mauvaises récoltes...

Ce ne sont pas les prix qui sont dus aux mauvaises récoltes, mais les hausses de prix : dues.

Line Gingras
Québec

«Des tollés injustifiés» : http://www.cyberpresse.ca/article/20071101/CPOPINIONS/711010685/6754/CPOPINIONS05

Posté par Choubine à 06:41 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Pour alimenter votre blogue

    Bonjour,

    J'apprécie beaucoup votre blogue, dont je partage les réflexions, ainsi que votre souci d'une langue précise et bien articulée.

    Voici pour vous deux fautes en une phrase, lue, parmi d'autres aujourd'hui dans La Presse :

    La première devient très fréquente (proposition de cause introduite par un participe présent coupée de sa proposition principale et repoussée dans une autre phrase sans verbe principal conjugé), il est donc bon d'en parler pour éviter qu'elle ne se répande trop.

    J'ose espérer que la 2e n'est qu'une coquille; puisque "étant donné" est une préposition, elle est généralement invariable et il ne me semble pas que le ton de l'article, loin d'être soutenu, justifie son accord au féminin :

    Publié le 01 octobre 2012 à 09h10 | Mis à jour à 09h10
    Les jeunes de Montréal : la culture mobile
    (...) Le lieu géographique est aussi très important, selon Christian Poirier. Les jeunes des quartiers les plus excentrés de Montréal ayant une participation culturelle moins grande, étant donnée l'offre culturelle moins présente.

    Bonne journée!

    Hélène Fima, correctrice-réviseure

    Posté par Hélène, lundi 1 octobre 2012 à 13:55
  • Merci pour vos bons mots et pour le signalement, Hélène!

    Au plaisir.

    Posté par Choubine, lundi 1 octobre 2012 à 15:46

Poster un commentaire