Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 5 septembre 2007

Affubler - Prénoms bizarres qu'on affuble aux enfants

Affubler quelque chose à quelqu'un; affubler quelqu'un de quelque chose; construction du verbe affubler; grammaire française; syntaxe du français.

  • Le pays de Hugo Chavez, rocambolesque président du Vénézuela, connaît un drôle de problème : la prolifération de prénoms bizarres qu’on affuble aux enfants. (Patrick Lagacé.)

On affuble quelqu'un de quelque chose (on est affublé, on s'affuble de quelque chose) :

Ces singes que l'on affuble d'une robe. (Jaloux, dans le Petit Robert.)

Anne voulait affubler sa petite sœur d'un chapeau à plumes. (Multidictionnaire.)

Elle était affublée d'une affreuse robe verte. (Lexis.)

Il ne savait pas s'habiller et s'affublait toujours de vêtements trop voyants. (Lexis.)

Affubler quelqu'un d'un nom d'emprunt, d'un sobriquet, d'épithètes ridicules. (Trésor de la langue française informatisé.)

Aucun des dictionnaires que j'ai sous la main ne reçoit la construction affubler quelque chose à quelqu'un. On aurait pu écrire :

... la prolifération de prénoms bizarres dont on affuble les enfants.

* * * * *

« Le projet de loi ne rallie pas tous les habitations de la République bolivarienne du Vénézuela, remarquez. Quelques députés rechignent. »

... tous les habitants...

Line Gingras
Québec

«De drôles de prénoms au Vénézuela» : http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/?p=70720342

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire