Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 26 juillet 2007

À cheval entre

À cheval entre ou à cheval sur.

  • À cheval entre trois cultures, l'humoriste, qui «n'arrête pas d'avoir des idées pour des nouveaux monologues depuis [qu'elle est] arrivée à Montréal», dit-elle, ne cesse depuis quelques jours de s'étonner du Québec d'aujourd'hui. (Fabien Deglise.)

D'après ce que je vois dans les dictionnaires, on est à cheval sur quelque chose :

Les enfants sont à cheval sur le muret. (Multidictionnaire.)

Longtemps il m'avait fait sauter sur sa jambe tendue en chantant : «À cheval sur mon bidet; Quand il trotte il fait des pets», et je riais de scandale. (Sartre, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

À cheval sur deux périodes. (Petit Robert.)

Cette propriété est à cheval sur deux communes. (Lexis.)

Cette zone frontière, à cheval sur la France et la Belgique... (Van der Meersch, dans le Trésor.)

* * * * *

Lorsque j'étais petite, nous avions un cheval. Mon grand-père lui parlait toujours en langage de cheval : «Bêkopp! Bêkopp! Wôôô!» (Après le cheval, il a continué avec le tracteur.) Mais nous, les enfants, n'avions pas le droit d'en approcher; mon frère a reçu une ruade, une fois. Le cheval était là pour tirer la charrue, et pour monter à la cabane à sucre.

Un jour de printemps, nous étions plusieurs dans la voiture, en route pour la cabane - loin, très loin dans la montagne. Quelques minutes j'ai tenu les rênes. Jusqu'à ce que le cheval, inexplicablement, me fasse ses besoins sous le nez.

Mon oncle Eugène, il a ri.

Line Gingras
Québec

«La Gringa de Montréal» : http://www.ledevoir.com/2007/07/19/150811.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire