Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 19 juillet 2007

Se tirer d'affaires

Tirer d'affaires ou tirer d'affaire; affaires ou affaire; orthographe.

  • ... les pays d'Asie qui se tirent le mieux d'affaires (la Malaisie et la Chine) sont ceux-là mêmes qui décident de se passer de son aide... (Éric Desrosiers.)

Le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Hanse-Blampain, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, consultés à l'article «affaire» ou à l'article «tirer», donnent tous l'expression tirer d'affaire ou se tirer d'affaire :

Nous l'avons tiré d'affaire : il est hors de danger. (Multidictionnaire.)

J'avais certaines habiletés dans mon sac, moyennant quoi l'on se tire toujours d'affaire. (Gide, dans le Lexis.)

Mais, reprit Amélie, diplomate ou forçat, l'abbé Carlos te désignera quelqu'un pour te tirer d'affaire. (Balzac, dans le Trésor.)

Marie-Éva de Villers fait observer : «Dans cette expression, le nom affaire est au singulier.»

* * * * *

Quand les cartes sont tirées...

Un après-midi de pluie, dans la maison verte à flanc de colline. Je regarde pousser les pissenlits. Notre fille engagée, Diane, s'assoit à table avec grand-maman, un jeu de cartes. Voici le valet de cœur - son amoureux -, voici une femme brune. «Une femme brune?» Diane est blonde.

Pendant qu'elle cherche qui ça peut être, grand-maman me fait un clin d'œil.

Line Gingras
Québec

«Perspectives - Petits pépins» : http://www.ledevoir.com/2007/07/09/149822.html

Posté par Choubine à 02:02 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire