Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 31 mai 2007

Prêter flanc ou prêter le flanc?

Prêter le flanc ou prêter flanc.

  • Par son comportement et ses déclarations maladroites, M. Boisclair avait prêté flanc aux attaques de M. Charest. (Michel David.)

Les dictionnaires généraux que j'ai sous la main consignent tous l'expression prêter le flanc (à). Cette locution appartient d'abord au langage militaire; prêter le flanc, c'est découvrir le flanc d'une troupe, l'exposer aux attaques de l'ennemi :

Il avait été asticoté par les avant-postes de Zobel pendant la petite heure où il avait prêté le flanc. (Giono, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Le tour s'emploie aussi dans la langue figurée; prêter le flanc à la critique, à des attaques, à la médisance, à la curiosité..., c'est y donner prise, s'y exposer :

Le directeur, en refusant de rencontrer les employés malgré la tournure des événements, a prêté le flanc à la critique.

Se laisser voir avec un grand désir non satisfait [...] c'est prêter le flanc à toutes les mauvaises plaisanteries possibles... (Stendhal, dans le Trésor.)

Le Petit Robert (2007), le Lexis (1977) et le Multidictionnaire (Marie-Éva de Villers, 2003) ne reçoivent que prêter le flanc, avec l'article. Le Trésor admet cependant prêter flanc, sans l'article; il donne un exemple de cette construction :

L'archevêque prêtait flanc du côté des mœurs. (Sainte-Beuve.)

Aucun des huit ouvrages de difficultés que j'ai consultés n'aborde la question.

Je pense qu'il vaut mieux employer prêter le flanc; l'omission de l'article ne me paraît pas un bien grand péché, mais une recherche Google semble confirmer qu'elle est peu courante.

Line Gingras
Québec

« Un sentiment d'urgence » : http://www.ledevoir.com/2007/05/17/143837.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci

    Un grand merci pour cette utile mise au point.
    Cela répond à ma question.
    Je partage par ailleurs votre point de vue.
    Cordialement
    Jean-Louis BERNARD
    Paris

    Posté par Montmeyan, jeudi 9 avril 2015 à 00:16

Poster un commentaire