Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 1 juin 2007

Échouer à + infinitif

Échouer à faire quelque chose; syntaxe du français.

  • Le Parlement ukrainien a échoué hier à adopter les dispositions législatives nécessaires à l'organisation des législatives anticipées... (AFP.)

D'après ce que je vois dans le Petit Robert (2007), le Multidictionnaire (2003), le Hanse-Blampain (2000) et le Trésor de la langue française informatisé, échouer peut s'employer de façon absolue, ou être suivi d'un nom complément introduit par les prépositions à ou dans :

Échouer à un examen, dans la/une tentative. (Trésor.)

Voir les sots réussir dans les entreprises où l'on échoue. (Flaubert, dans le Petit Robert.)

Tous ses efforts ont échoué. (Hanse-Blampain.)

Le Lexis (1977) reçoit la construction échouer à faire quelque chose, que je ne rencontre cependant pas ailleurs :

Le drame de l'enfant qu'il avait échoué à sauver. (Beauvoir.)

Ai-je raison de trouver cette tournure suspecte? En tout cas, ni le Meertens ni le Robert & Collins Super Senior ne proposent échouer à faire quelque chose comme équivalent de to fail to do something.

J'aimerais bien consulter à ce sujet la dernière édition du Grand Robert. En attendant, sans vouloir condamner un usage qui après tout est admis dans un dictionnaire de langue, je suis d'avis qu'il vaudrait mieux écrire, dans la phrase qui nous occupe : Le Parlement ukrainien n'a pu adopter...; j'écarte n'est pas parvenu à, utilisé dans la phrase suivante, et n'a pas réussi à, trop semblable.

* * * * *

Il y aurait lieu de supprimer l'adjectif législatives, pour éviter la répétition.

Line Gingras
Québec

«En bref - Ukraine : le Parlement échoue» : http://www.ledevoir.com/2007/05/31/145486.html

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire