Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 13 septembre 2006

Le préfixe co-

Le préfixe co- et le trait d'union; coéquipier; orthographe.

  • «Si on était payés au mégot, on gagnerait beaucoup plus», a lancé à la blague son co-équipier Jean-François Descoste. (Lisa-Marie Gervais.)

D'après le Petit Robert (2007) et le Multidictionnaire, coéquipier s'écrit sans trait d'union, comme les autres mots composés avec le préfixe co-.

Marie-Éva de Villers fait observer, cependant, que l'on met un tréma lorsque le radical commence par un i, et que l'on intercale un n devant la lettre u : coïnculpé; conurbation.

Line Gingras

«Fumeurs de trottoir» : http://www.ledevoir.com/2006/08/30/117068.html

Posté par Choubine à 03:50 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci! J'ai toujours le réflexe du trait d'union dans ce genre de cas. Le correcteur de Word me dit à chaque fois que c'est mal (!), et je ne le croyais pas vraiment. Mais là, j'ai la confirmation.

    Il y a aussi le fameux cas du "pré-", comme dans "présélectionner", etc. Je vois que ça apparaît dans tes chroniques précédentes. Je vais aller lire cela!

    Posté par CarolineàLondres, mercredi 13 septembre 2006 à 05:42
  • Alors tu l'as vu, tu n'es pas la seule!

    Posté par Choubine, mercredi 13 septembre 2006 à 06:44

Poster un commentaire