Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 29 avril 2006

Une bonne partie de ces élèves...

Partie - une partie de et l'accord du verbe; accord du verbe ayant pour sujet un nom collectif; orthographe d'accord; grammaire française; syntaxe du français.

  • Une bonne partie de ces élèves avaient lu mon conte pour enfants et avait tout compris. (Gil Courtemanche.)

Ainsi que l'expliquent Hanse et Blampain, le verbe ayant pour sujet un nom collectif, comme foule, majorité, multitude, nombre (grand ou petit), partie, quantité, totalité, s'accorde en général avec ce nom si celui-ci n'est pas suivi d'un complément :

La foule se pressait sur la place.

Cependant, si le collectif est suivi d'un complément au pluriel (ou s'il est clair qu'un tel complément est sous-entendu, d'après le contexte qui précède), «c'est le sens ou l'intention qui règlent l'accord ou laissent parfois le choix» :

La foule des curieux fut coupée en deux par le service d'ordre.

Les tribus se révoltèrent, mais bientôt une partie se soumirent. (On aurait pu aussi employer le singulier, à mon avis.)

Dans la phrase qui nous intéresse, on avait la possibilité, en optant pour le singulier ou pour le pluriel, de mettre l'accent soit sur un groupe d'élèves (une bonne partie), soit sur les différents individus qui le composent :

Une bonne partie de ces élèves avait lu mon conte pour enfants et avait tout compris.

Une bonne partie de ces élèves avaient lu mon conte pour enfants et avaient tout compris.

Les deux façons de faire pouvaient se justifier. Mais il fallait en choisir une.

Line Gingras

«Bilingue dans sa propre langue» : http://www.ledevoir.com/2006/04/29/107970.html

Posté par Choubine à 01:10 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire