Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 12 novembre 2019

En solidarité à

En solidarité à, en solidarité avec; préposition; grammaire; syntaxe.

  • Des femmes porteront un coton ouaté mardi prochain en solidarité à la députée Catherine Dorion, critiquée pour son habillement à l’Assemblée nationale.
    (Thomas Dufour dans le site de La Presse, le 9 novembre 2019.)

Je lis dans le Multidictionnaire que le nom solidarité « se construit avec entre ou avec » :

La solidarité avec les grévistes, la solidarité entre les membres d'une équipe.

Je n'ai effectivement pas trouvé solidarité à dans le Robert ni dans le Trésor de la langue française informatisé, qui admettent plutôt solidarité avec :

Solidarité avec nos camarades! (Petit Robert, à l'article « solidarité ».)

Attitude de solidarité avec le tiers-monde. (Petit Robert, définition de « tiers-mondisme ».)

On les a contraints de se penser juifs, on les a amenés à prendre conscience de leur solidarité avec les autres juifs. (Sartre dans le Trésor, à l'article « penser ».)

En octobre 1940, le Japon avait signé le pacte tripartite, proclamant sa menaçante solidarité avec Berlin et avec Rome. (De Gaulle dans le Trésor, à l'article « triparti, -ie, tripartite ».)

Il fallait écrire :

Des femmes porteront un coton ouaté mardi prochain en solidarité avec la députée Catherine Dorion, critiquée pour son habillement à l’Assemblée nationale.


  •  « Le corps des femmes ne vous appartient pas. Le choix vestimentaire des femmes ne vous appartient pas », on écrit les organisatrices de l’évènement sur Facebook.

L'orthographe et la prononciation marquent la différence entre on écrit aux organisatrices et ont écrit les organisatrices, entre le pronom indéfini et l'auxiliaire avoir.

Il faudrait lire :

« Le corps des femmes ne vous appartient pas. Le choix vestimentaire des femmes ne vous appartient pas », ont écrit les organisatrices de l’évènement sur Facebook.


  • « Ça suffit. Les femmes portent une multitude de vêtements au travail comme bon leur semble. Elles savent ce qui est le mieux pour elles. », peut-on lire dans la description de l’évènement.

Comme la phrase se poursuit après la citation, il ne faut pas de point final devant le guillemet fermant :

« Ça suffit. Les femmes portent une multitude de vêtements au travail, comme bon leur semble. Elles savent ce qui est le mieux pour elles », peut-on lire dans la description de l’évènement.

Line Gingras
Québec

« Cotons ouatés en solidarité à Catherine Dorion » : https://www.lapresse.ca/actualites/politique/201911/09/01-5249111-cotons-ouates-en-solidarite-a-catherine-dorion.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire