Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 12 septembre 2015

Et qui

Coordination de propositions relatives; antécédent des pronoms relatifs; grammaire française; syntaxe.

  • Zainab Abbas affirme qu'elle a perdu ses deux enfants dans le naufrage de l'embarcation où elle prenait place avec le père d'Aylan Kurdi et qui, selon ses dires, la conduisait.
    (Légende d'une photo accompagnant un article de Marc Thibodeau, dans La Presse du 12 septembre 2015.)

L'embarcation où... et qui...
L'embarcation où elle prenait place et qui la conduisait
?

L'emploi de la conjonction et, dans la phrase à l'étude, établit un lien de coordination entre deux propositions relatives : la première, où elle prenait place avec le père d'Aylan Kurdi; la seconde, qui, selon ses dires, la conduisait. Les deux pronoms relatifs introduisant ces propositions doivent donc avoir un même antécédent, embarcation; cependant, si l'on voit bien le rapport entre le nom représenté et le pronom qui le remplace dans l'embarcation où elle prenait place (elle prenait place dans l'embarcation), cette relation n'existe pas dans l'embarcation qui la conduisait, puisque, dans le contexte, ce n'était pas l'embarcation qui conduisait.

La conjonction et ne doit donc pas être utilisée ici, l'antécédent du pronom qui étant en réalité le père d'Aylan Kurdi :

Zainab Abbas affirme qu'elle a perdu ses deux enfants dans le naufrage de l'embarcation où elle prenait place avec le père d'Aylan Kurdi, et qui, selon ses dires, la conduisait.

Il serait possible, toutefois, de coordonner les propositions si l'on faisait en sorte que les pronoms relatifs se rattachent au même antécédent; il suffirait de reformuler la deuxième proposition à la voix passive :

Zainab Abbas affirme qu'elle a perdu ses deux enfants dans le naufrage de l'embarcation où elle prenait place et qui, selon ses dires, était conduite par le père d'Aylan Kurdi.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Enfant syrien mort sur la plage : le père montré du doigt par une migrante » : http://www.lapresse.ca/international/crise-migratoire/201509/12/01-4899943-enfant-syrien-mort-sur-la-plage-le-pere-montre-du-doigt-par-une-migrante.php

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 21:26 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire