Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 3 avril 2015

Juger bons de...

  • Pourquoi notre société accepte-t-elle qu’on subventionne grassement des imprimés insignifiants, ceux précisément que les épiciers jugent bons* de vous offrir en priorité en guise d’alimentation intellectuelle?
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 30 mars 2015.)

Les épiciers ne jugent pas nécessairement que ces imprimés sont bons, mais ils jugent qu'il est bon de les offrir en priorité, ils jugent bon de les offrir en priorité :

Pourquoi notre société accepte-t-elle qu’on subventionne grassement des imprimés insignifiants, ceux précisément que les épiciers jugent bon de vous offrir en priorité en guise d’alimentation intellectuelle?

  • Décidément, il n’y a pas que les récentes manœuvres militaires des Russes dans l’arctique* qui indiquent que nous perdons vraiment le nord.

Je ne sais pas si nous perdons le nord, mais l'Arctique doit retrouver sa majuscule.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 10 avril à 19 h 30, je vois que la faute a été corrigée.

« À vos marques » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/435912/a-vos-marques

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 21:35 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire