Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 8 mars 2015

Elle a été mandatée de réévaluer les conditions

Mandater quelqu'un de faire quelque chose, mandater quelqu'un pour faire quelque chose; grammaire française; syntaxe.

  • Et quand un ministre comme Yves Bolduc démissionne moins d’un an après avoir été élu avec une prime de 155 000 $ pour retourner pratiquer la médecine, ne nous étonnons qu’un tel privilège soit dénoncé comme abusif [...]
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 5 mars 2015.)

[...] ne nous étonnons pas* qu'un tel privilège soit dénoncé comme abusif [...]

* * * * *

  • Il y a des limites toutefois à se scandaliser jusqu’à faire porter aux parlementaires l’ensemble des péchés du monde et de leur trouver, comme certains le font, tous les défauts, dont celui d’être trop payés.

Il y a des limites toutefois à se scandaliser jusqu’à faire porter aux parlementaires l’ensemble des péchés du monde et à* leur trouver, comme certains le font, tous les défauts, dont celui d’être trop payés.

* * * * *

  • [...] l’ex-juge de la Cour suprême Claire L’Heureux-Dubé, mandatée par le gouvernement Charest de réévaluer l’ensemble des conditions de rémunération des députés.

De nouvelles recherches viennent confirmer l'avis que je donnais il y a cinq ans : on charge quelqu'un de quelque chose ou de faire quelque chose, mais c'est la préposition pour qui s'emploie avec le verbe mandater :

S'il s'agissait d'un petit diplomate ordinaire, je me dirais que Berlin hésite à le mandater pour une conversation décisive. (J. Romains, dans le Grand Robert.)

Prendre part à une contestation judiciaire en cours, directement ou par le moyen d'un représentant mandaté pour défendre ses droits ou ceux d'une des parties. (Trésor de la langue française informatisé, « intervenir ».)

Entreprise mandatée pour les négociations extérieures [...] (CIDA 1973 dans le Trésor, à l'article « entreprise ».)

Il fallait écrire :

[...] l’ex-juge de la Cour suprême Claire L’Heureux-Dubé, mandatée par le gouvernement Charest pour* réévaluer l’ensemble des conditions de rémunération des députés.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 9 mars à 22 h, je vois que la correction a été apportée.

« Le temps d'agir » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/433526/salaire-des-deputes-le-temps-d-agir

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 16:43 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire