Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 25 septembre 2014

Méprendre une chose pour une autre

Méprendre ou se méprendre; méprendre une chose pour une autre, méprendre une personne pour une autre; grammaire française; syntaxe.

  • Il est donc facile de la méprendre pour un liquide qui n'aurait pas ses effets.
    (David Rémillard dans le site du Soleil, le 21 septembre 2014.)

D'après ce que je vois dans le Multidictionnaire, le Hanse-Blampain, le Petit Robert, le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé, on ne saurait méprendre une chose ou une personne pour une autre, le verbe n'existant qu'à la forme pronominale :

Elle s'est méprise sur son silence. (Multidictionnaire.)

Elles se sont méprises sur nos déclarations. (Hanse-Blampain.)

[...] il se méprend sur moi et méconnaît [...] qui je suis [...] (Gide, dans le Petit Robert.)

[...] aux murs, des torchères de zinc singeaient le bronze à s'y méprendre [...] (Courteline, dans le Grand Robert.)

Ça doit être pour ça que vous marchez comme un gendarme à pied. Déodat se méprit sur le sens de la comparaison. (Aymé, dans le Trésor.)

Pourquoi faites-vous le méchant, l'oncle Anthime? La petite ne se méprend pas : au fond, ce savant impie est sensible. (Gide, dans le Trésor.)

Le journaliste aurait pu écrire :

Il est donc facile de la prendre pour un liquide qui n'aurait pas ses effets.

Il est donc facile de la confondre avec un liquide qui n'aurait pas ses effets.

* * * * *

  • Pour accélérer le transport en ambulance, le Service de police de la Ville de Québec ont fait fermer certaines entrées de l'autoroute Henri-IV.

Pour accélérer le transport en ambulance, le Service de police de la Ville de Québec a fait fermer certaines entrées de l'autoroute
Henri-IV.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Val-Bélair : un enfant de 3 ans hospitalisé après avoir avalé du GHB » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201409/21/01-4802260-val-belair-un-enfant-de-3-ans-hospitalise-apres-avoir-avale-du-ghb.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 17:03 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire