Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 6 décembre 2013

Sa rémunération équivalait celle du président

Équivaloir quelque chose, équivaloir à quelque chose; grammaire française; syntaxe.

  • Heureusement que sa rémunération équivalait celle du président des États-Unis.
    (Gilbert Lavoie, dans Le Soleil du 5 décembre 2013.)

Comme le fait observer Marie-Éva de Villers, le complément du verbe équivaloir se construit avec la préposition à :

Ces recettes équivalent à deux heures de travail. (Multidictionnaire.)

Votre silence équivaudrait à un aveu de culpabilité. (Lexis.)

En valeur nutritive, deux cents grammes de poisson équivalent à cent grammes de viande. (Petit Robert.)

Pour Gilieth la vie d'un homme équivalait à celle d'un lapin. (Mac Orlan, dans le Petit Robert.)

« La République est au-dessus de toute discussion » équivaut à cette croyance : « Le Pape est infaillible! » (Flaubert, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Il fallait écrire :

Heureusement que sa rémunération équivalait à celle du président des États-Unis.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Heureusement qu'on a Amir Khadir » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201312/04/01-4717755-heureusement-quon-a-amir-khadir.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_gilbert-lavoie_3276_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:32 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire