Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 21 août 2012

River le clou de ses adversaires

River le clou de quelqu'un, river le clou à quelqu'un, river son clou à quelqu'un; grammaire française; syntaxe; choix de la préposition.

  • Souriante, calme, posée et précise, drôle aussi parfois, elle a su river le clou de ses adversaires avec aplomb.
    (Vincent Marissal, dans La Presse du 20 août 2012.)

D'après ce que je vois dans le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, consultés aux articles « river » et « clou », on ne dit pas river le clou de quelqu'un, mais plutôt river le clou à quelqu'un, river son clou à quelqu'un :

Rien ne compte pour nous que de river son clou à l'adversaire. (Mauriac dans le Lexis, à l'article « river ».)

Au fort des discussions, elle lançait une phrase, elle concluait d'un mot, elle « rivait le clou » à Charvet lui-même. (Zola dans le Trésor, à l'article « clou ».)

Souriante, calme, posée et précise, drôle aussi parfois, elle a su river le clou à* ses adversaires avec aplomb.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 29 août à 18 h 40, je vois qu'on a apporté la correction.

« Pas de K.-O. » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/vincent-marissal/201208/19/01-4566395-pas-de-k-o.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_vincent-marissal_3280_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire