Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 2 août 2012

Une idée qu'on n'a pas vu se concrétiser

  • [...] une nouvelle idée a surgi, celle de faire de la politique autrement, qu’on n’a pas encore vu se concrétiser.
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 2 août 2012.)

Le participe passé du verbe voir, employé avec l'auxiliaire avoir et suivi d'un infinitif, s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui‑ci est placé devant le verbe et fait l'action marquée par l'infinitif.

On n'a pas encore vu quoi? Une nouvelle idée (représentée par le pronom démonstratif celle et le pronom relatif qu') qui se serait concrétisée. Le complément d'objet direct du verbe voir, placé devant le verbe, est sujet implicite de l'infinitif; le participe passé doit donc s'accorder :

[...] une nouvelle idée a surgi, celle de faire de la politique autrement, qu’on n’a pas encore vue se concrétiser.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Élections québécoises – Démocratie 101 » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/355834/elections-quebecoises-democratie-101

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire