Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

17-04-2012

Son incapacité à ne pas dénoncer la violence

  • Line Beauchamp, comme Jean-Marc Fournier avant elle en 2005, détourne la tête de la CLASSE (jadis la CASSEE), en raison de son incapacité devenue maladive à ne pas dénoncer la violence [...]
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 17 avril 2012.)

Si la CLASSE était incapable de ne pas dénoncer la violence, elle ne pourrait pas s'empêcher de la dénoncer. La situation est tout autre :

Line Beauchamp, comme Jean-Marc Fournier avant elle en 2005, détourne la tête de la CLASSE (jadis la CASSEE), en raison de son incapacité devenue maladive à ne pas dénoncer* la violence [...]

Line Gingras
Québec

* Le 18 avril à 17 h 45, je vois que la correction a été apportée.

« Grève étudiante – Carton d'invitation » : http://www.ledevoir.com/societe/education/347550/greve-etudiante-carton-d-invitation

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:52:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

16-04-2012

Il occupe le poste qu'il occupe

  • Le ministre des Finances va refaire ses devoirs, car il semble avoir oublié qu'il n'occupe le poste qu'il occupe que par la volonté de la population qui reste son seul vrai patron durant son passage en politique.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 13 avril 2012.)

Effet de style? Si c'est le cas, j'avoue n'y être pas sensible :

Le ministre des Finances va refaire ses devoirs, car il semble avoir oublié qu'il n'occupe son poste qu'il occupe que par la volonté de la population, qui reste son seul vrai patron durant son passage en politique.

Line Gingras
Québec

« La ministre fait fausse route » : http://www.ledevoir.com/societe/education/347270/la-ministre-fait-fausse-route

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:52:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

15-04-2012

Le véritablement enjeu

  • Et là est le véritablement* enjeu politique de toute l'affaire des F‑35, car pour ce qui est des détails techniques, peu de gens s'y retrouvent. Il en va autrement quand ils ont le sentiment que le gouvernement leur ment.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 14 avril 2012.)

Je suggérerais :

Et là est le véritablement enjeu politique de toute l'affaire des F‑35, car pour ce qui est des détails techniques, peu de gens s'y retrouvent. Il n'en va pas de même quand ils ont l'impression que le gouvernement les trompe.

Line Gingras
Québec

* Le 17 avril à 17 h 20, je vois que cette faute a été corrigée.

« Revue de presse – Mensonge et démocratie » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/347397/revue-de-presse-mensonge-et-democratie

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:04:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

14-04-2012

Elle est monté

  • L'exaspération des derniers jours est lentement monté* en crescendo [...]
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 13 avril 2012.)

L'exaspération des derniers jours est lentement montée en crescendo [...]

Line Gingras
Québec

* Le 17 avril à 16 h 30, je vois que la faute a été corrigée.

« Grève étudiante – Enlisement » : http://www.ledevoir.com/societe/education/347268/greve-etudiante-enlisement

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:53:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

13-04-2012

Élimination de poste

  • Ainsi, l’élimination de poste nécessite d’importantes sommes pour payer les primes de départ.
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 4 avril 2012.)

Si l'on a des primes de départ à payer, c'est que l'on va éliminer plus d'un poste :

Ainsi, l’élimination de postes nécessite d’importantes sommes pour payer les primes de départ.

Line Gingras
Québec

« Compressions budgétaires : Radio-Canada/CBC coupe plus de 650 postes » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/346690/compressions-a-radio-canada

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

12-04-2012

Elle a suffit par convaincre

  • Si minime soit la portée de l'élection de dimanche, sa dimension symbolique, soit la victoire de Aung San Suu Kyi, a suffit* par convaincre [...] les capitales européennes et Washington qu'il est désormais temps d'étudier le chapelet de sanctions [...]
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 4 avril 2012.)

Le verbe suffire fait suffit à la troisième personne du singulier du présent et du passé simple de l'indicatif, mais suffi, sans t, au participe passé :

Si minime soit la portée de l'élection de dimanche, sa dimension symbolique, soit la victoire de Aung San Suu Kyi, a suffi pour convaincre [...] les capitales européennes et Washington qu'il est désormais temps d'étudier le chapelet de sanctions [...]

Line Gingras
Québec

* Le 17 avril à 17 h 15, je vois que l'on a corrigé la faute d'orthographe.

« Élections en Birmanie – Mi-figue, mi-raisin » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/346606/elections-en-birmanie-mi-figue-mi-raisin

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

11-04-2012

Du singulier au pluriel

  • Il est difficile aussi de ne pas voir dans cette minimisation des risques et des coûts une manœuvre délibérée du ministère de la Défense pour obtenir ce qu'il veut. Et qu'il pourrait encore avoir si le programme ne dérape pas, car rien dans les mesures annoncées hier ne vise à les* priver de leur* avion favori.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 4 avril 2012.)

Je verrais deux possibilités :

Il est difficile aussi de ne pas voir dans cette minimisation des risques et des coûts une manœuvre délibérée du ministère de la Défense pour obtenir ce qu'il veut. Et qu'il pourrait encore avoir si le programme ne dérape pas, car rien dans les mesures annoncées hier ne vise à le priver de son avion favori.

Il est difficile aussi de ne pas voir dans cette minimisation des risques et des coûts une manœuvre délibérée du ministère de la Défense pour obtenir ce qu'il veut. Et qu'il pourrait encore avoir si le programme ne dérape pas, car rien dans les mesures annoncées hier ne vise à priver les militaires de leur avion favori.

Line Gingras
Québec

* Le 17 avril à 17 h, je vois que la faute a été corrigée.

« Esquiver la vraie question » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/346671/esquiver-la-vraie-question

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

10-04-2012

Celle-ci?

  • La « clause nonobstant », qui permet justement à une assemblée législative d'échapper à cette logique, de rétablir la souveraineté du Parlement à la base même du régime britannique, faisait partie du compromis même de l'opération rapatriement. Or, depuis la proclamation de la Constitution de 1982, Trudeau et ses descendants politiques ont tout fait pour diaboliser celle-ci. Lors du débat des chefs en 2008, Paul Martin est allé jusqu'à promettre l'abolition de cette clause!
    (Antoine Robitaille, dans Le Devoir du 10 avril 2012.)

Lorsque la clarté l'exige, on utilise le pronom démonstratif celle-ci pour renvoyer au nom féminin singulier le plus rapproché. Dans le cas qui nous occupe, ce n'est cependant pas la Constitution que Trudeau et ses descendants politiques auraient cherché à diaboliser, ni sa proclamation, ni l'opération rapatriement, ni la base, ni la souveraineté du Parlement, ni la logique, ni l'assemblée législative; c'est plutôt la fameuse « clause nonobstant » (ou plutôt disposition de dérogation, ainsi que le fait observer avec justesse un ami lecteur [voir les commentaires]; j'apporte ci-dessous les modifications nécessaires) :

La disposition de dérogation, qui permet justement à une assemblée législative d'échapper à cette logique, de rétablir la souveraineté du Parlement à la base même du régime britannique, faisait partie du compromis même de l'opération rapatriement. Or, depuis la proclamation de la Constitution de 1982, Trudeau et ses descendants politiques ont tout fait pour la diaboliser. Lors du débat des chefs en 2008, Paul Martin est allé jusqu'à promettre l'abolition de cette disposition!

La disposition de dérogation, qui permet justement à une assemblée législative d'échapper à cette logique, de rétablir la souveraineté du Parlement à la base même du régime britannique, faisait partie du compromis même de l'opération rapatriement. Or, depuis la proclamation de la Constitution de 1982, Trudeau et ses descendants politiques ont tout fait pour diaboliser cette disposition. Lors du débat des chefs en 2008, Paul Martin est allé jusqu'à promettre son abolition!

La disposition de dérogation, qui permet justement à une assemblée législative d'échapper à cette logique, de rétablir la souveraineté du Parlement à la base même du régime britannique, faisait partie du compromis même de l'opération rapatriement. Or, depuis la proclamation de la Constitution de 1982, Trudeau et ses descendants politiques ont tout fait pour la diaboliser. Lors du débat des chefs en 2008, Paul Martin est allé jusqu'à promettre son abolition!

Line Gingras
Québec

« Point chaud – 1982 : "Un coup d'État" » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/347064/point-chaud-1982-un-coup-d-etat

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [2] - Permalien [#]

09-04-2012

L'aide qu'il dit avoir offert

  • [...] tout comme le refus du Parti conservateur de préciser l'aide qu'il dit avoir offert* à Élections Canada dans ce dossier.
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 2 avril 2012.)

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe. Il dit avoir offert quoi? De l'aide :

[...] tout comme le refus du Parti conservateur de préciser l'aide qu'il dit avoir offerte à Élections Canada dans ce dossier.

Line Gingras
Québec

* Le 17 avril à 16 h 30, je vois que la faute a été corrigée.

« Appels frauduleux – La vigilance » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/346470/appels-frauduleux-la-vigilance

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-04-2012

Des trajets infernales

  • Les trajets en autobus sont infernales.
    (Marc-André Lussier, dans La Presse du 7 avril 2012.)

Les trajets en autobus sont infernaux.

Line Gingras
Québec

« Bully : Briser le silence » : http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/entrevues/entrevue/17085-ibullyi-briser-le-silence.html?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B25_A-decouvrir_219_article_ECRAN1POS4

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]