Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 3 avril 2012

Ils se sont donnés pour tâche...

  • Pendant ce temps, les conservateurs d'Ottawa semblent s'être donnés pour tâche de finir le travail commencé par lord Durham [...]
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 30 mars 2012.)

Lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct (c.o.d.), c'est avec ce complément, s'il précède le verbe, que s'accorde le participe passé; si le c.o.d. est placé après le verbe, le participe reste invariable.

Les conservateurs semblent s'être donné quoi? Une tâche. Le c.o.d. étant placé après le verbe, le participe passé doit rester invariable :

Pendant ce temps, les conservateurs d'Ottawa semblent s'être donné pour tâche de finir le travail commencé par lord Durham [...]

(Le pronom réfléchi, s', est complément d'objet second ou d'attribution, répondant à la question « à qui? ».)

On écrirait cependant :

C'est la tâche que les conservateurs d'Ottawa semblent s'être donnée.

Line Gingras
Québec

« Recherché : libérateur de peuple » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/346230/recherche-liberateur-de-peuple

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire