Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 14 octobre 2011

Une belle bâtisse

La haute et la basse villes, la haute et la basse ville; carré, anglicisme au sens de placetout une expérience, toute une expérience.

  • Mention spéciale au Pinchuk Art Centre, en plein centre-ville, qui offre depuis 2008 des expositions d'art contemporain ukrainien et étranger dans une bâtisse dont la beauté culmine au SkyArt Cafe.
    (Mélissa Guillemette, dans Le Devoir du 8 octobre 2011.)

Une bâtisse, nous dit le Petit Robert, est un « bâtiment de grandes dimensions (parfois avec l'idée de laideur) ». Marie-Éva de Villers écrit : « Ce nom a un sens parfois négatif; on lui préférera les mots immeuble ou édifice. »

Étant donné la valeur architecturale du bâtiment, dont une photographie illustre l'article de madame Guillemette, je parlerais ici d'un édifice. On peut consulter ce rappel utile du Bureau de la traduction de l'administration fédérale.

* * * * *

  • Un autre site majeur est la descente Saint-André, le Montmartre de Kiev, qui relie la haute et la basse villes.

Je suis d'avis qu'il y a une seule ville de Kiev, comme il n'y a qu'une seule ville de Québec, même s'il existe une partie haute et une partie basse. Je ne vois pas ici une addition de villes, mais plutôt une ellipse :

[...] le Montmartre de Kiev, qui relie la haute [ville] et la basse ville.

Une recherche Google semble me donner raison. (Taper « la haute et la basse ville », puis « la haute et la basse villes », et comparer les résultats.)

* * * * *

  • À l'image de Kiev, finalement : profondément fière de sa culture slave, mais de plus en plus tourné vers le monde.

Le genre des noms de villes n'est pas fixé. Mais si l'on décide de considérer Kiev comme un nom féminin (c'est ce que fait mon édition du Petit Robert des noms propres), il faut s'y tenir :

[...] Kiev fut prise et détruite par les Mongols [...]

Occupée par les Allemands (1941 – 1943), Kiev fut gravement endommagée.

À l'image de Kiev, finalement : profondément fière de sa culture slave, mais de plus en plus tournée vers le monde.

* * * * *

  • Vous verrez immanquablement le carré de l'Indépendance [...] point de repère des manifestants lors de la Révolution orange de 2004.

On dirait bien une traduction littérale de l'anglais Independence Square; en français, comme le confirme une recherche Google, on dit plutôt place de l'Indépendance. (Voir le Multidictionnaire, à l'article « carré ».)

* * * * *

  • Tout une expérience culturelle!

Tout est ici adjectif et variable, comme j'ai eu l'occasion de le signaler récemment :

Toute une expérience culturelle!

* * * * *

  • Les montagnes, les Carpates, sont une autre attraction majeure du pays. C'est là que se trouvent les maisons typiquement ukrainiennes et la nourriture la plus traditionnelle, en plus des montagnes.

Les montagnes se trouvent dans les montagnes. C'est bon à savoir.

Line Gingras
Québec

« Kiev en kaléidoscope » : http://www.ledevoir.com/art-de-vivre/voyage/333198/kiev-en-kaleidoscope

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 16:45 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire