Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 6 juin 2011

Monsieur Bolduc confit...

  • « Si les journalistes se réveillent pour entendre un attaché de presse, ça lui donne tout un rôle », confit Hubert Bolduc.
    (Michel Corbeil, dans Le Soleil du 23 avril 2011.)

Monsieur Bolduc ne prépare pas des fruits confits; il n'a pas non plus, je pense, la mine confite :

La crème des hommes : doux, paterne, même un peu confit. (Gide, dans le Petit Robert.)

Il semblerait plutôt (d'après le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis et le Trésor de la langue française informatisé, consultés à l'article « confier ») qu'il ait dit quelque chose en confidence à un journaliste :

« Si les journalistes se réveillent pour entendre un attaché de presse, ça lui donne tout un rôle », confie Hubert Bolduc.

Je comprendrais, si le verbe confier était correctement employé, que l'intéressé ait un air quelque peu déconfit.

Line Gingras
Québec

« La méthode Dimitri Soudas » : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/dossiers/elections-federales/201104/22/01-4392771-la-methode-dimitri-soudas.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_lire_aussi_4406130_article_POS4

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 07:09 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Je me demande si le propos avait été tenu par madame Bolduc, ou tout autre, si la dame aurait été confite!
    Décidément, vous en dénichez des bonnes!

    Posté par ClaudeL, lundi 6 juin 2011 à 16:19

Poster un commentaire