Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 28 septembre 2010

Donner naissances

Donner naissances ou donner naissance; orthographe.

  • Dans le vent de Révolution tranquille qui a donné naissances aux structures scolaires telles qu'on les connaît...
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 25 septembre 2010.)

D'après les exemples que j'ai relevés dans les dictionnaires, consultés à l'article « naissance », le nom s'écrit toujours au singulier dans la locution verbale donner naissance :

Elle a donné naissance à un garçon et à une fille. (Multidictionnaire.)

Ce reportage a donné naissance à de nombreuses polémiques. (Petit Robert.)

Cette fausse nouvelle a donné naissance à des commentaires absurdes. (Lexis.)

Il fallait écrire :

Dans le vent de Révolution tranquille qui a donné naissance aux structures scolaires telles qu'on les connaît...

Line Gingras
Québec

« 100 ans d'éducation au Québec – L'école en trois temps : 1910, 1960, 2010 » : http://www.ledevoir.com/societe/education/296944/100-ans-d-education-au-quebec-l-ecole-en-trois-temps-1910-1960-2010

Posté par Choubine à 02:54 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    comment vous faites

    Je n'en reviens pas chaque fois. Je me dis que ça doit être une faute d'inattention. J'espère que c'est une faute d'inattention! Je me dis aussi qu'il ne doit plus y avoir de correcteur dans les journaux. Le cœur vous fait-il un tour chaque fois que vous voyez ce genre de faute? Restez-vous de marbre? Comment faites-vous?
    Tellement de difficultés à connaître, de participes passés pronominaux à bien accorder, d'anglicismes à connaître pour les éviter...
    Et j'essaie de ne pas juger si je ne veux pas être jugée à mon tour.

    Posté par ClaudeL, mardi 28 septembre 2010 à 08:58
  • Bien entendu, je ne relève ici, sauf exception, que des fautes ou des maladresses. Quelquefois elles m'étonnent ou me font sourire. Mais il faut bien se dire qu'elles sont tirées, presque toujours, d'un excellent texte, que je serais extrêmement fière d'avoir écrit ou révisé. (Mettons que je choisis mes lectures, en général.)

    Il y a beaucoup de points, par exemple des constructions ou des accords particuliers, qui soulèvent simplement un doute; je vérifie dans ce cas, et le résultat de mes recherches me sert autant qu'à mes lecteurs éventuels.

    Pour ce qui est des anglicismes et des impropriétés, il m'est arrivé et il m'arrive sûrement d'en commettre, sans m'en douter...

    Posté par Choubine, mardi 28 septembre 2010 à 13:25

Poster un commentaire