Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 18 juin 2009

Cette réticence d'admettre les faits

Réticence de + infinitif; réticence à + infinitif; réticent de + infinitif; réticent à + infinitif; grammaire française; syntaxe du français.

  • Et puis, dans les moments difficiles, cette réticence d'admettre les faits les plus évidents. (Yves Boisvert, dans La Presse.)

D'après l'exemple que donne le Petit Robert, réticence s'emploie avec à devant un infinitif :

Réticence à signer une pétition.

Marie-Éva de Villers fait d'ailleurs observer que l'adjectif réticent se construit avec la préposition à :

Elle n'a pas été réticente à nous informer. (Multidictionnaire.)
Il est réticent à s'engager. (Hanse-Blampain.)
Réticent à se confier. (Petit Robert.)
Être réticent à faire quelque chose. (Trésor de la langue française informatisé.)

Je n'ai pas trouvé d'exemple utile dans le Lexis.

Il fallait écrire, à mon avis :

Et puis, dans les moments difficiles, cette réticence à admettre les faits les plus évidents.

Line Gingras
Québec

« La volonté de ne pas savoir » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200905/22/01-858730-la-volonte-de-ne-pas-savoir.php

Posté par Choubine à 06:29 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    L'abus du "y" est un travers du parler de la région lyonnaise...
    "Fais y puis" t'y sais" : Fais le puisque tu le sais ! Quel raccourci !

    Posté par Rosa, dimanche 21 juin 2009 à 03:38
  • là c'est plus désolant que Doume parlant Alsacien
    ;-)

    Posté par Doume, mercredi 24 juin 2009 à 04:56

Poster un commentaire