Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 7 septembre 2008

Ses ambitions de faire le saut

Ambitions de + verbe à l'infinitif; grammaire française; syntaxe du français.

  • Bernard Lord est natif de Roberval et ne cache pas ses ambitions de faire le saut en politique fédérale un jour. (Joël-Denis Bellavance, dans La Presse.)

L'emploi du nom ambitions, au pluriel, avec pour complément un seul verbe (ou une locution verbale) à l'infinitif précisant ce que l'on désire accomplir, ne me semble pas idiomatique - et je vois mal comment on pourrait le justifier. D'après les exemples que j'ai relevés dans les dictionnaires, il vaudrait mieux s'en tenir au singulier :

Ambitions

J'avais pour lui de grandes ambitions. (Petit Robert.)

Les magnifiques ambitions font faire les grandes choses. (Hugo, dans le Petit Robert.)

La ruine de ma santé consommait le naufrage de mes ambitions universitaires. (Mauriac, dans le Lexis.)

Dans ma cellule il m'avait interrogé sur mes origines, mes aspirations, mes ambitions. (Billy, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Ambition

Avoir l'ambition d'être heureux. (Multidictionnaire.)

Je n'ai pas l'ambition d'être la plus élégante. (Petit Robert.)

L'enfant a cette ambition d'être un homme... (Alain, dans le Trésor.)

... l'action humaine a pour inévitable ambition d'atteindre et d'employer, de définir et de réaliser en elle cette idée de la perfection. (Blondel, dans le Trésor.)

On aurait pu écrire :

Bernard Lord est natif de Roberval et ne cache pas son ambition de faire le saut en politique fédérale un jour.

Line Gingras
Québec

« Bernard Lord viendra "débloquer le Québec" » : http://www.cyberpresse.ca/article/20080905/CPACTUALITES/80904324/6488/CPACTUALITES

Posté par Choubine à 05:44 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire